Kim - Kims x Kim

14/05/2014, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Kim - Kims x Kim

Kim (Giani) ne manque pas d’idées. Il est capable de passer aisément d’un style à un autre, d’une pop complètement débridée ("Radio Lee Doo") à une expression plus intime "And Then We Take Another Road"), de se lancer dans un marathon de 52 chansons hebdomadaires pour en faire un album ("Dreamarama"). Sur le thème imposé de la reprise pour cet album paru pour le Disquaire Day, Kim ajoute le petit clin d’oeil des interprètes ayant pour prénom… Kim.

La sélection est hétéroclite, mais en tout point réjouissante, allant de Sonic Youth et Kim Gordon à Kim Deal avec les Pixies. Ceux qui connaissent l’ œuvre pléthorique de mister Giani connaissent son amour (aux sens fort et large) de la musique, qui rend naturel la présence de Kim Wilde aux côtés des précitées Kim ou de Kim Mahy des Mabuses. Le traitement des chansons, entre omnichord, iPad et quelques machines, leur donne une dimension lo-fi qui les rend attachantes, les ramenant dans l’univers de Kim Giani sans les dénaturer, en laissant transparaître leur essence. Les mélodies ressortent ainsi grandies, et me donnent une envie irrésistible de chanter sur chaque titre, tant l’exercice sonne spontané, terriblement pop dans sa forme et son fond.

Irrésistible, "Kicking the Pigeons" garde son évidence mélodique, "Tunic" conserve sa tension sourde et "Jungle Dreams" (de Kim Larsen) son côté punk, quand "Kids in America" donne envie de chanter à tue-tête sans honte aucune. Un dernier shoot de plaisir sur "Gigantic" des Pixies confirme la tenue de ce nouveau Kim, qui signe un disque dont l’énergie s’exprime de façon dépouillée pour une efficacité maximale !

Acheter sur Amazon
  1. Tunic
  2. Bubble Gum
  3. Cubicles
  4. Kicking a Pigeon
  5. Bette Davies Eyes
  6. Jungle Dreams
  7. Kids in America
  8. Cambodia
  9. Gigantic

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals