V/A - Just Like Heaven: A Tribute to the Cure

30/03/2009, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Just Like Heaven: A Tribute To The Cure
(American Laundromat) - acheter ce disque

V/A - Just Like Heaven: A Tribute To The CureLes disques hommages à The Cure se suivent sans forcément se ressembler. Après le copieux "Perfect as Cats" et quelques autres, voici "Just like Heaven" publié par le petit label American Laundromat, qui rassemble essentiellement des artistes d'outre-Atlantique, surtout de la Côte Est. Tous ne sont pas des nouveaux venus et on retrouve même un groupe contemporain de Cure (quoique formé un peu plus tard), The Wedding Present. Quelques semi-vétérans de la scène de Boston ont également répondu à l'appel : Tanya Donelly (accompagnée du groupe Dylan In The Movies, des fans de Belle and Sebastian sans doute), Dean Wareham (avec sa compagne Britta) et Frank Black, lui aussi avec sa copine (sous le nom de Grand Duchy). Pour le reste, il y a des artistes qu'on connaît et apprécie (The Submarines, Elk City, The Rosebuds), d'autres dont le nom nous dit vaguement quelque chose (The Brunettes, Cassettes Won't Listen, Devics), et d'autres encore dont on n'a jamais entendu parler.

Tous ces groupes évoluant plus ou moins dans un univers indie-pop, on n'est pas très surpris de constater qu'ils ont choisi pour la plupart des titres plutôt légers, voire sautillants, du répertoire de Bobby & Co. Au programme, donc, des morceaux des tout débuts, des tubes de la période "Japanese Whispers"/"The Head on the Door" et quelques singles des années 90 (la "trilogie froide" n'est représentée que par "A Strange Day", dont Grand Duchy livre une version qui sonne un peu comme du Garbage). Mais au lieu de souligner l'aspect primesautier des chansons, les interprètes ont souvent tendance à les ralentir et à en faire ressortir la mélancolie. Du lumineux "Friday I'm in Love", Dean and Britta font ainsi une ballade langoureuse, quasi neurasthénique ; les Sumarines livrent une relecture dub fort inspirée de "Boys Don't Cry" ; et les trop discrets Elk City décrochent la timbale avec leur magnifique version du très rebattu "Close to Me", enfin débarrassé de ses pénibles arrangements eighties. Bon, à côté de ça, il faut se fader quelques covers rappelant le college rock à guitares le plus insignifiant des années 90, mais l'ensemble, plutôt homogène, reste très honorable. Et nettement plus digeste que le dernier Cure.

Vincent Arquillière

A lire également :
la chronique de "Perfect as Cats: a Tribute to The Cure" (2008)

JOY ZIPPER - Just Like Heaven
TANYA DONELLY & DYLAN IN THE MOVIES - The Lovecats
THE BRUNETTES - Lovesong
KITTY KARLYLE - In Between Days
DEAN & BRITTA - Friday I'm in Love
LUFF - Jumping Someone Else's Train
THE SUBMARINES - Boys Don't Cry
ELK CITY - Close to Me
THE ROSEBUDS - The Walk
ELIZABETH HARPER & THE MATINEE - Pictures of You
CASSETTES WON'T LISTEN - Let's Go to Bed
DEVICS - Catch
JULIE PEEL - A Night Like This
THE POEMS - 10:15 Saturday Night
GRAND DUCHY - A Strange Day
THE WEDDING PRESENT - High

les derniers articles


»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals