Julie Doiron - Woke Myself Up

19/01/2007, par Frédéric Antona | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

JULIE DOIRON - Woke Myself Up
(Jagjaguwar / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

JULIE DOIRON - Wake Myself Up Rarement un album aura aussi bien porté son nom... Il s'agit en effet de se réveiller, après quelques tentatives parfois un peu lénifiantes de la Canadienne Julie Doiron. Ma première rencontre avec l'artiste eut lieu à la Malterie, une salle de concert au plafond très bas, perdue au milieu de Lille. Invitée en première partie d'Herman Düne, les chantres de l'antifolk-pop (pour lesquelles elle assurait la basse sur la tournée), Julie Doiron avait livré une prestation assez décousue, peu aidée, il est vrai, par la chaleur de l'endroit qui désaccordait à plaisir les cordes de sa guitare. La fin du set fut nettement meilleure, puisqu'Herman Düne vint lui prêter main forte, dynamisant considérablement ses compositions. Mais l'image laissée par ce concert était celle d'une chanteuse lunaire, dont les chansons, bien qu'interprétées de manière fort séduisante, dans la lignée vocale de Kimya Dawson, manquaient parfois de mordant.

Aussi, lorsque je posai pour la première fois ce "Wake Myself Up" sur la platine, fus-je frappé par l'électricité que la demoiselle a déployée pour l'occasion. A-t-elle retrouvé au fond de sa discothèque des albums de PJ Harvey (on l'imagine, en écoutant Don't Wannabe / Liked By You, et son chant très Polly Jean), rebranché les vieux amplis dormant au fond du garage ? C'est en tout cas le sentiment dominant sur ce nouvel album, Julie a mis un tigre dans son moteur. Bien que les morceaux acoustiques soient encore présents, ils sont accompagnés d'une section rythmique souple et rock qui change radicalement l'orientation de carrière de Julie Doiron. Ecoutez, pour vous en convaincre, ce "The Wrong Guy", qui débute en arpèges acoustiques, comme c'est souvent le cas chez Julie, mais l'ambiance du morceau s'électrifie soudain, de manière totalement inattendue et, il faut bien l'avouer, assez réjouissante. "Me and My Friend", un des seuls morceaux de l'album entièrement acoustique, nous indique néanmoins que la facette folk n'est pas morte chez Julie Doiron, mais qu'elle a simplement souhaité (peut-être au contact de ses amis Turner Cody, Herman Düne ou Red), en un peu moins d'une demi-heure, renouer contact avec la fée électricité. Une bonne chose, définitivement.

Frédéric Antona

I Woke Myself Up
You Look So Alive
Swan Pond
Yer Kids
I Left Town
No More
Don't Wannabe / Liked by You
Dark Horse
The Wrong Guy
Me and My Friend
Untitled


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals