Josh Rouse - El Turista

18/03/2010, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

JOSH ROUSE - El Turista
(Bedroom Classics / Naïve) [site] - acheter ce disque

JOSH ROUSE - El TuristaIl y a quelque temps, un label en manque d'inspiration a sorti une compile intitulée "The Smooth Sound of Josh Rouse". Aujourd'hui plus que jamais, l'ami Josh mérite ce qualificatif de smooth ; doux comme un vieux cognac qui caresse la gorge comme du velours chaud.
On le sait, la musique de Josh a des racines sudistes, on découvre seulement qu'elles sont latines et chaloupées. Il a définitivement quitté le Midwest de ses débuts. Ses chansons s'installent au chaud quelque part entre Cuba, Rio et Valence. En cinq années passées sous le soleil espagnol en compagnie de sa belle Paz Suay ("She's Spanish, I'm American"), Josh s'est imprégné de couleurs locales, allant même jusqu'à adopter un accent chuinté très convaincant quand il chante en espagnol. Il a aussi adopté l'art de la relaxation sensuelle au soleil.
Sur "El Turista" l'humeur est flemmarde et flâneuse. Des le départ, le bien nommé "Bienvenido" annonce la couleur. On est ici en pleine ambiance jazzy/tropicalia, cordes sirupeuses et rythmiques paresseuses invitent à la sieste crapuleuse sous le vent chaud. "Lemon Tree" cultive la même atmosphère avec une flute virevoltant lentement et des guitares dansantes. "I Will Live on Islands" accélère encore un peu les choses en lorgnant du coté de Cuba. Il est temps de sortir les bouteilles de rhum et de se laisser aller. On m'a beaucoup parlé de Paul Simon quand on m'a décrit cet album. Mais là où Paulo fait dans la décalque raffinée, Josh laisse toujours sa personnalité s'exprimer. On retrouve partout sur cet album son incroyable talent pour les mélodies simples, contagieuses et légèrement mélancoliques. Pour conclure l'album, "Don't Act Tough" et son saxo presque parfait évoque Stan Getz et confirme, s'il le fallait, que Josh maîtrise à merveille son nouvel univers musical.
Josh a réussi la transition musicale parfaite. Il s'est réinventé dans son pays d'adoption et n'est certainement pas un touriste. Viva España !

Gildas

acheter ce disque

A lire également, sur Josh Rouse :
la chronique de "Country Mouse City House" (2007)
l'interview (2006)
la chronique de "Subtitulo" (2006)
la chronique de "Nashville" (2005)
la chronique de "1972" (2003)
la chronique de "Under Cold Blue Stars" (2002)
l'interview (2002)
la chronique de "Home" (2000)
la chronique de "Dressed Up Like Nebraska" (1998)

Bienvenido
Duerme
Lemon Tree
Sweet Elaine
Mesie Julian
I Will Live on Islands
Valencia
Cotton Eye Joe
Las Voces
Don't Act Tough

Sell music itunesQuantcast

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews