Jeep Jack - A Jeep Jack Affair

20/09/2000, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

JEEP JACK - A Jeep Jack Affair
(Record Company Records)

JEEP JACK - A Jeep Jack Affair Il devient de plus en plus difficile de se repérer sur la scène hip hop, sans cesse plus effervescente, inondée de productions indépendantes dont on connaît de plus en plus difficilement la genèse et le pedigree. Heureusement, les compilations sont là, qui nous livrent la synthèse d'une scène, d'un label, d'une communauté d'artistes et nous indiquent où porter nos oreilles. Dernière de celles-ci à très largement sortir du lot, A Jeep Jack Affair a pour vocation de faire découvrir les artistes d'un label au nom ingénieux, Record Company Records. Fondé en 1999 par deux étudiants de la région de Boston, le MC Microft Holmes, ici présent sur sept morceaux, et Jeep Jack, qui pilote et produit l'ensemble de la compile, le label se revendique de quelques uns de nos favoris rap comme The Grouch ou MF Doom mais aussi de Lalo Schiffrin ou Angelo Badalamenti.

Impossible, pourtant, en dépit de ces influences ciblées et de la production quasi continue de Jeep Jack, de décrire le son de Record Company Records. La compilation passe d'une irrésistible ode au printemps (le "Springfever" d'Elation), à un hip hop haletant ("The Run", "Jesse Kean", "A Genevan Import"), sombre ("A Horseride Through...") ou introspectif ("Dramamine"), puis à du rap electro ("Transformer 2000"), old school ("As Crazy as I Want to Be") ou conventionnel ("Cabin Fever", "Dragon Tears"). La compile se fend même avec Silk Vision d'un exercice r'n b accompli ("Crazy You"), produit par un groupe, The Armada, qui donne habituellement dans le rock indé.

Variée, comme toute bonne compile, A Jeep Jack Affair accomplit en outre l'exploit d'être constante. Quasiment tous les morceaux précédemment cités sont des merveilles, de même que le bien nommé "Remarkable Rap" et que le hip hop sans répit de "Anonymous 2000". Et il est clair, à écouter des bijoux comme "The Run" (futur single du label), "Jesse Kean", le surprenant "A Genevan Import" (produit comme son nom l'indique par Tenjin du groupe Suisse Liquid Dimensions) et l'étrange "To See What Occurs", que le rappeur Microft Holmes, à moins d'une terrible injustice, est destiné à un brillant avenir. La notoriété et le retentissement en moins, A Jeep Jack Affair n'a finalement pas grand chose à envier à une compilation de la trempe de Soundbombing. RecCompRec est un label précieux : gardons-le en ligne de mire.

Sylvain


Springfever (feat. Elation)
Microphone Check (feat. Unity Rashiek)
Transformer 2000 (feat. The Yukonn)
The Run (feat. Microft Holmes)
As Crazy as I Want to Be (feat. Shakim)
To See what Occurs (feat. Microft Holmes)
Surrounded by Midnight (feat. Silk Vision)
Dramamine (feat. Microft Holmes)
Crazy you (feat. Silk Vision & The Armada, produit par L. Contra)
Jesse Kean (feat. Microft Holmes, produit par Physical)
Cabin Fever (feat. Unity Rashiek)
Dragon Tears (feat. Unity Rashiek)
Anonymous 2000 (feat. Concentrate)
A Horseride Through the City of Obscurity (feat. Microft Holmes)
What the Ufck... (feat. G.M.T.)
A Genevan Import (feat. Microft Holmes, produit par Tenjin)
Millenium Wars Prelude (feat. G.M.T.)
The American Dream (feat. Microft Holmes)
Jaywalking (feat. Sam Lover)
Remarkable Rap (feat. Unity & The Yukonn, produit par Physical)
N.E.W.S. (feat. Unity Rashiek)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals