The Handsome Family - In The Air

01/09/2000, par Laurent Vaissière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE HANDSOME FAMILY - In the Air
(Fargo / Wagram Music)

In the Air Si l'on ne s'en tenait qu'au look amish de Brett et Rennie Sparks, le couple formant la Handsome Family, on pourrait prendre peur : va t-on écouter une musique de feu de camp regrettant le bon vieux temps et prônant le retour aux champs ? On est déjà rassuré d'apprendre que la famille Handsome a bel et bien l'électricité : si leur album a été élaboré au coin de l'âtre conjugal, il n'a pas été enregistré sur un cône de cire mais sur un Macintosh G3 -précision sans doute apportée pour rassurer les progressistes que nous sommes ! Le premier morceau enfonce le clou : "Don't be Scared".

Et effectivement, on n'aura affaire dans ce disque ni à de dangereux intégristes ni à des cowboys nashvilliens de pacotille. Ce sera plutôt une country music respectueuse de l'esprit des origines, rurale et brute, à l'instar d'autres (très bons) représentants du genre-Freakwater, Richard Buckner, The Shivers- artistes d'ailleurs plus proches par leur public de l'indie-music que du grand ole opry. A l'écoute, In the Air prend souvent la forme d'une visite pédagogique dans l'histoire de la country, un raccourci idéal allant de Dock Boggs à Johnny Cash. Cette visite n'empeste pourtant pas le formol car Brett et Rennie ne se préoccupent pas de reconstitution : on n'a pas affaire ici à ces "musées" américains, qui voulant être plus vrais que vrais, exposent une copie de la Vénus de Milo avec les bras !

Bien au contraire, grâce à un art savant et subtil du décalage, la Handsome family se démarque des icônes et construit son propre territoire. Notamment en raison des paroles écrites par Rennie : plutôt que des histoires de cowboys, des contes à dormir debout (telle celle du laitier amoureux de la lune), plutôt que des naiseries sentimentales, la folie conjugale ou la violence consanguine ("Up Falling Rock Hill where the Leaves Swoop like Bats, I Shot my Brother William Five Times in Bhe back"). Dans ces chansons au romantisme noir, on pense souvent aux films de David Lynch : dans les petites villes trop tranquilles, le mal se dissimule dans de multiples apparences. On l'aura compris, si l'on n'a pas affaire ici à l'un de ces déconstructeurs contemporains de la country (Will Oldham, Souled American ou les Geraldine Fibbers), la Handsome family a quand même réussi un exploit : son Introduction à la Country Music par l'exemple est le meilleur ouvrage d'initiation au genre qu'on puisse conseiller.
Laurent Vaissière


Don't Be Scared
The Sad Milkman
In The Air
A Beautiful Thing
So Much Wine
Up Falling Rock Hill
Poor, Poor Lenore
When That Helicopter Comes
Grandmother Waits For You
Lie Down
My Beautiful Bride

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals