Hommage à François de Roubaix à la Clef, le 16/04/2011

02/05/2011, par Rémi Mistry | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

François de Roubaix

Samedi 16 avril. Grand soleil, les terrasses du 5ème arrondissement sont pleines à craquer. Nous, on a décidé de passer notre après-midi à La Clef, petit cinéma de quartier fort sympathique, pour accompagner l’association "Ceux du Rail"  des cheminots cinéphiles (oui, oui) dans leur hommage à François de Roubaix. Au programme : quatre courts métrages inédits de la SNCF (plus un surprise) pour lesquels de Roubaix a composé les musiques, un film-portrait intitulé "François de Roubaix l'aventurier" et un débat bon enfant et instructif autour de l’univers du musicien. Dans la salle, rien que du beau monde : la famille de Roubaix dont sa fille Patricia qui s’active depuis de nombreuses années pour faire (re)découvrir l'oeuvre de son père, Gilles Loison (auteur d’un impressionnant ouvrage "François de Roubaix : Charmeur d'émotions"), Fred Pallem, Jean-Yves Guilleux ainsi que beaucoup d’autres passionnés du compositeur (dont certains à la limite de l’obsession).

L’événement commence par la projection des quatre films ferroviaires miraculeusement ressuscités par Eric Boulin, notre hôte pour l’après midi, qui a été fouiller dans les archives de la SNCF pour extirper au moins deux pépites parmi lesquels le bluffant "Exactitude" et le fantaisiste "A l’heure du Transcontainer" qui valent à eux seuls le déplacement. La musique de de Roubaix est comme à son habitude : parfaite ! Moderne, obsédante, mélodique, malicieuse… la pâte -inimitable- du créateur surgit dès les premières notes. Cette pâte musicale, elle est analysée en long et en large dans le magnifique film de Jean-Yves Guilleux qui suit. Ce spécialiste des compositeurs de musiques de film trop méconnus (il a déjà réalisé un documentaire sur Michel Magne et s’apprête à en consacrer un à Michel Colombier), est parvenu à dresser, à partir d’images d’archives et de témoignages de proches, un portrait touchant de l'artiste. Ultra créatif, précurseur, autodidacte, curieux, bon vivant, pudique, proche de la nature… on se met à  regretter de ne pas avoir eu le temps de croiser la route de ce personnage terriblement attachant, disparu trop tôt un soir de 1975 lors d’un tragique accident de plongée au large de Ténérife. On se consolera en savourant les B.O rééditées avec maestria par Stephane Lerouge dans sa collection "Ecoutez le Cinéma ! " ("Les Aventuriers", "L'Homme Orchestre" ou l’illustre "Dernier Domicile Connu" maintes et maintes fois samplé par la nouvelle génération). En attendant les futures redécouvertes d’autres bijoux qui dorment sûrement encore dans l’obscurité des stocks de l’INA…

"François de Roubaix l'aventurier", film de Jean-Yves Guilleux. 2007 - France - 52 minutes. Bientôt en DVD...

"François de Roubaix : Charmeur d'émotions" de Gilles Loison et Laurent Dubois. Coffret avec livre, cd et dvd. 568 p.  

"Ceux du rail, Association des cheminots cinéphiles" : http://ceuxdurail.weebly.com

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals