Herman Düne - Interview

20/04/2005, par Jean-Charles Dufeu | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Je sais que vous enregistrez toujours de la même façon, mais j'ai l'impression que cet album, plus que les autres, sonne vraiment comme du live, peut-être aussi parce que ce sont les mêmes chansons que celles que vous avez jouées en concert dernièrement.

André : C'est toujours les mêmes chansons que celles qu'on joue en concert, mais la grosse différence c'est qu'on avait vraiment des meilleures conditions.

David-Ivar : Ouais c'était super. Et j'étais content parce que j'en avais un peu marre qu'on n'arrive pas à faire sur disque ce qu'on fait sur scène, c'est-à-dire avoir un groupe qui sonne comme un groupe. Là, on était dans une pièce immense pour enregistrer. On avait tout ce qu'il fallait. On pouvait jouer vraiment.

Pour les compositions, vous faites les chansons toujours chacun dans votre coin. Ça ne peut pas changer ?

André : Ça peut changer... En fait on a déjà essayé, ça s'était pas mal passé. Mais on n'a pas rejoué les morceaux après parce qu'ils étaient super compliqués.

David-Ivar : André est assez fort pour écrire des chansons avec des gens, mais moi je suis un peu gêné. Comme j'essaie d'être sincère dans mes chansons, j'ai un peu du mal quand je suis avec quelqu'un. En général c'est toujours plus retenu et c'est moins bien. Avec mon frère, ce serait un peu plus facile mais j'ai quand même moins de pudeur tout seul.

Vous sentez une différence de ton entre vos chansons respectives ?

André : Plutôt une différence de forme que de ton.

David-Ivar : Il y a des différences parce qu'on est pas pareil. Mais du point de vue de quelqu'un qui ne nous connaît pas du tout, je pense que ça se ressemble un peu. Essentiellement parce qu'on écoute la même musique, etc. Mais en fait, on n'écrit pas du tout de la même façon.

Vous n'avez jamais songé à écrire en français ?

David-Ivar : Je n'ai jamais essayé. Je ne pense pas que ce soit impossible, mais je n'ai en tout cas jamais essayé pour l'instant.

André : Moi, j'ai déjà essayé. Mais bon... J'ai préféré ne pas mettre le résultat sur disques.


(Leur montrant un flyer : les Colmar Tapes) Vous pouvez-nous expliquer ce que c'est que ça ?

David-Ivar : On a fait un truc à Colmar. On avait été invité pour faire une résidence, un peu comme on a à Mains d'Oeuvres. Et plutôt que d'y aller seuls, on a voulu proposer à d'autres gens. Donc, on a invité une dizaine d'amis avec qui on a enregistré pendant deux semaines en studio.

André : On a fait des pâtes aussi.

David-Ivar : Il y a quelques chansons à nous mais la plupart sont celles de nos amis... Je ne sais pas quand c'est prévu, mais ce serait quand même bien qu'ils nous demandent quand on veut sortir le disque.

Propos recueillis par Jean-Charles Dufeu

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals