Help She Can't Swim - Fashionista Super Dance Troup

15/03/2005, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HELP SHE CAN'T SWIM - Fashionista Super Dance Troup
(Fantastic Plastic / Pias) [Site] Acheter ce disque

HELP SHE CAN'T SWIM - Fashionista Super Dance Troup Dans le mouvement neo-punk qui s'engouffre en Grande Bretagne en ce moment, le quintet Help She Can't Swim tient la corde pour le titre de darlings-intello-poilantes. A la première écoute, on ne sait pas trop si c'est du lard ou du cochon, à la deuxième on est convaincu de leur je m'en foutisme, à la troisième on se dit que, peut-être, ils sont plus malins que ce qu'ils laissent voir, à la quatrième écoute c'est le retour à la case départ. On n'a pas avancé d'un pouce, mais entre temps on s'est bien marré, avec leurs chansons éclatantes, leurs refrains tonitruants, leurs paroles bidonnantes et leur énergie débordante. Un peu comme les excellents Bearsuit avant eux, Help She Can't Swim convie des influences diverses et variées à leur surboum du samedi après-midi. Isobel de Belle et Sebastian roule des palots à Frank Black tout en tortillant du popotin sur les Ramones. Le mélange permanent du groupe prend d'autant mieux qu'il ont l'arrogance suffisante pour le porter à bout de bras sans effort sur la longueur de ce mini album. Les paroles des chansons jouent du second degré avec délice (à moins que le groupe ne soit aussi con que ses pieds sont agiles) et multiplient les vannes. Tout le monde en prend pour son grade, les poseurs, les DJ dragueurs minables, les fans d'emo, les vieux beaux qui hantent les concerts hypes et surtout les vieux DJ poseurs qui draguent les fans d'emo aux concerts hypes. La musique, quant à elle, est foutraque et jubilatoire, sans limite aucune. Les passages pop-twee sont rapidement suivis de défouraillements sonores improbables, les refrains éructoires punks se mêlent aux couplets rose bonbon. Le tout dans la plus grande fraîcheur et la plus belle désharmonie. Une réussite, passagère, chanceuse et fugace sans nul doute, mais une réussite quand même.

Gildas Le Pallec

Fermez La Bouche
I Don't Need You
Bunty vs Beano
My Own Private Disco
Sensitive Youth
What Would Morrissey Say
Yr The One
Are Your Feeling Fashionable?
Boy Toy
The Dance Party Turned Into a Wake
Apples


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals