Gruff Rhys - Strand, Stockholm, le vendredi 18 mars 2011

24/03/2011, par | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Soirée galloise centrée autour de Gruff Rhys à Strand. Ne pas y voir pourtant une tentative de prolongation de la Saint Patrick même si, comme toujours, rituel du vendredi soir en Suède oblige, de jeunes - et moins jeunes - femmes avinées attendent la star. Cela peut paraître surprenant tant le deuxième album de l'ex-Super Furry Animal, ''Hotel Shampoo'' est passé relativement inaperçu. La salle n'est pas pleine mais rien de honteux et Gruff montant sur scène vers vingt-deux heures trente est presque obligé d'appeler le gros du public qui joue au ping-pong ou est affalé dans les canapés du fond de la salle.

Gruff Rhys

Suivra un set d'une bonne heure et demie - le Gallois, lui, n'est pas radin – pendant lequel Gruff revisitera un large pan de sa carrière de popiste psychédélique, puisant dans le rythm and blues et le tropicalisme toujours de saison, à l'image de la tenture ornant le fond de scène, tout en palmier et coucher de soleil. La pop DIY de Gruff se pare sur scène de multiples gadgets : mini-platine permettant de passer des vieux vinyles d'effets sonores, grands cartons (''Applause'', ''Thank you''...) à brandir à l'occasion, diverses boîtes à musique et microphones-jouets, flûtes à bec, percussions etc. Tout est jeu ou source de jeu sur scène et Gruff n'hésite pas à blaguer - à froid bien  sûr - avec le public pour introduire ses chansons, traduisant au besoin le contenu des nombreux titres en gallois. Il donne au public les paroles des refrains afin de faire ''comme si vous connaissiez aussi les nouveaux titres et que vous les attendiez autant que les chansons d'il y a dix ans''.

Gruff Rhys

Nul besoin, en revanche, de présenter l'un des tubes de ''Candylion'',  ''Gyrru Gyrru'', chanson faisant passer Rhys pour un Vassiliu pop indé gallois, et que les Suédois s'empressent de lui traduire en ''Köra köra'' ou un truc comme ça. On se sent soudainement bien seuls, pris entre les Gallois et les Suédois et leurs sons gutturaux.

Gruff Rhys

Lors du dernier rappel, Gruff dédicace ''Skylon'' à un jeune admirateur photographe du premier rang qui a passé le concert à lui réclamer ce titre avant chaque nouvelle chanson. Le morceau épique de plus de dix minutes, sur fond de bruits de réacteurs d'avion, porté par un Gruff ayant enfilé pour l'occasion un gilet de sauvetage, servira d'atterrissage en douceur pour la fin du show et résumera assez bien l'ensemble du concert : drôle, dansant, intelligent mais un peu long.

 

Setlist:

Gwin mi wn
Candylion
Shark ridden waters

The court of King Arthur
House with no mirrors
Pwdin wy 1+2
Sophie  softly
If we were words
Sensations in the dark
Honey all over
Lonsom words
Ni yw y byd
Gwyodusion
Epynt
Gyrru gyrru
Cycle of violence

 

Rubble rubble
Colonise the moon
Gwestai
Skylon

 

 

avec l'aide de la gentille Johanna D.

Merci à Simon de Strand.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews