Gruf - Hopeless

22/08/2005, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

GRUF - Hopeless
(Peanuts and Corn)

GRUF - Hopeless Sur "Hopeless", Gruf oscille entre commentaires politiques et confessions plus personnelles. Et cela n’a rien d’une surprise, c’est habituel sur un disque Peanuts & Corn. Tantôt, il dénonce les risques que fait courir sur les libertés civiles la Guerre contre le Terrorisme ("Whatyoucallthis?"), ou il s'en prend à la dictature du chronomètre et du court terme ("Off Time"). Tantôt, il se livre à une autocritique sévère ("Firewood") ou souffre d’un coup de blues ("Hopeless Romantic"). Sur "Hopeless", Gruf invite Pip Skid, Yy, John Smith et d’autres amis à exprimer à ses côtés leur philosophie commune ("Fillossaphee", "Microscope"). Les compères en profitent pour se livrer à un long posse cut ("Butcher’s Bill") ou pour étriper quelques wack au passage ("You Need to Relax"). Et cela n’a rien d’une surprise, ces exercices sont fréquents chez Peanuts & Corn. Sur "Hopeless", Gruf déploie son phrasé coulant, plus marquant que ceux de la plupart de ses compagnons de label, moins forcé que celui du compère Pip Skid. Sur "Hopeless", Gruf "prend sa musique au sérieux, il ne compte pas les minutes" ("Off Time").

Sur "Hopeless", la boucle qui tue est là, et les scratches, assurés par Hunnicutt et DJ Brace, répondent présents. Bref, les fondamentaux du hip hop sont respectés. Et cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn. Sur "Hopeless", c’est mcenroe qui assure la totalité des productions, dans l’ensemble excellentes. Et cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn. Une ou deux boucles tournent à vide, comme l’accordéon de "Butcher’s Bill" et le bondissant ‘You Need to Relax’, mais à part ça, le Canadien déniche des beats à tomber par terre. A tomber par terre, vraiment. Aaah… entendre le petit tintement insistant de "Firewood" s’effacer devant cette nappe légère ; ou le crescendo subtil de "Whiplash" ; ou cette petite musique rétro associée à la belle voix de la sœur de Gruf sur "Hopeless Romantic" ; ou cette guitare et cette complainte lointaine sur "Sheltered Child" ; ou l’instru de "Expand Horizon", ce final haletant. Tout cela est exceptionnel mais cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn.

"Hopeless" est un bon successeur à "Druidry". C’est un disque homogène, solide et constant, du genre à s’attarder ad vitam aeternam sur les premières étagères de votre discothèque. Et cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn. La seule surprise que nous réserve ce disque n’est en fait que la moitié d’une. Et elle est bonne, elle est excellente. Cette demi-surprise, c’est que "Hopeless" est tout bonnement le meilleur album sorti par Peanuts & Corn depuis "Disenfranchised". Et le meilleur album sorti en 2005 par le meilleur label hip hop du Monde, en toute logique, vous devez voir tout de suite ce que ça peut donner…

Sylvain Bertot

PS : si vous voulez découvrir la maison et les recettes de cuisine de Gruf ou le voir faire la majorette sur fond de house music, c’est aussi en bonus.


Fillossaphee (feat. Pip Skid)
Process Assimilate
Whatyoucallthis?
Firewood
Butcher's Bill (feat. Pip Skid, Yy, Gumshoe Strut, John Smith, Satchel Paige)
Microscope (feat. Gumball)
Hopeless Romantic
Whiplash (feat. John Smith)
You Need to Relax (feat. Pip Skid)
Off Time
Elbow Grease (feat. Pip Skid)
Sheltered Child
Expand Horizon

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals