Franz Ferdinand - Right Thoughts, Right Words, Right Action

11/09/2013, par Julien Sauvageot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Franz Ferdinand - Right Thoughts, Right Words, Right Action

Nous ne devrions jamais enterrer trop vite ceux que nous adulions hier. Le cas Franz Ferdinand, emblématique du genre, nous paraissait ainsi classé, une bonne fois pour toutes. La faute en revenait en grande partie à un troisième album désordonné et boiteux, "Tonight : Franz Ferdinand" (2009), porteur des signaux inquiétants d'un équipage visiblement arrivé en bout de course. De ce groupe autrefois tant aimé, nous nous étions donc peu à peu résolus à ne conserver que le précieux souvenir de deux premières tentatives discographiques imparables, assemblages futés de tubes pop de haute volée. De "Take Me Out" à "Walk Away" en passant par "Darts of Pleasure" ou "Do You Want To", Kapranos & Co. avaient à leur actif de quoi demeurer pour très longtemps au panthéon des meilleurs façonneurs de hits de l'époque.

Annoncé ici et là comme le disque du recommencement, ce quatrième album se contente dans un premier temps de jouer en territoire entièrement balisé. Bien décidée à reconquérir sans tarder les cœurs pop, c'est une formation gonflée à bloc qui aligne d'emblée une tripotée de compos classiques et très bien huilées : "Right Action", le funky "Evil Eye", "Love Illumination" et le quasi disco "Stand on the Horizon" servent ainsi de mise en appétit pour un festin plutôt court mais aussi nettement plus digeste que son prédécesseur. Parfaitement mis sur orbite par ce début en fanfare, "Right Thoughts, Right Words, Right Action" aurait pu perdre un peu de son intensité en cours de route. Il n'en sera rien, les garçons ayant en effet retrouvé cette formule magique qui leur permit de s'extirper dès leurs débuts de la nasse du nouveau rock britannique.

Véritable clef de voûte de ce quatrième essai, l'élégante "Fresh Strawberries" sonnerait presque comme un hommage aux Beatles. Elle s'impose surtout comme l'un des titres les plus lumineux et accrocheurs du répertoire de Franz Ferdinand. Ceci nous amène à une deuxième partie d'album un peu plus longue en bouche, affirmant haut et fort que les Ecossais ne se sentent en aucun cas condamnés au surplace. Porté à ébullition par une ligne de basse bondissante, "Bullet" explose littéralement sur un refrain digne d'une face A des Buzzcocks. Les humeurs inquiètes de l'ennuagé "The Universe Expanded" mettent ensuite à jour une facette du quatuor un peu moins exposée jusqu'ici. Capables de lever le pied pour aborder des contrées moins hospitalières qu'à l'accoutumée, ces revenants magnifiques donnent le signe d'une volonté de renouvellement qui laisse augurer du meilleur quant à leurs futures aventures. En fin de parcours, "Brief Encounters" souffle sur les braises toujours vives du "Rise & Fall" de Madness avant que le bien nommé "Goodbye Lovers and Friends" ne mette un point final à ce grand disque pop. Une vraie renaissance.

Acheter sur Amazon
  1. Right Action
  2. Evil Eye
  3. Love Illumination
  4. Stand on the Horizon
  5. Fresh Strawberries
  6. Bullet
  7. Treason! Animals.
  8. The Universe Expanded
  9. Brief Encounters
  10. Goodbye Lovers & Friends

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals