For Against - In the Marshes

02/06/2008, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FOR AGAINST - In The Marshes
(Words on Music) [site] - acheter ce disque

FOR AGAINST - In The MarshesLe gigot sauce à la menthe, les Brighton rocks, les chapeaux poilus des gardes de Sa Majesté... il y a des choses comme ça que l'on a du mal à imaginer autrement que britanniques. Il en va de même en musique : comment imaginer qu'un groupe pop aux voix lisses et éthérées puisse venir d'autre part que du Royaume-Uni après les cohortes de Talk Talk, de Stone Roses, de Ride, de Teenage FanClub dans des registres allant du 100% synthétique au 100% noisy ? Alors, lorsqu'un groupe s'amuse à faire un pont entre une pop très new wave et la "noisy pop" de la fin des années quatre vingt-dix, on est très surpris d'apprendre que ses protagonistes sont américains. Le présent est d'ailleurs assez mal indiqué dans le cas de For Against car le groupe, qui sort ces jours-ci un nouvel album, officiait déjà à l'époque de cette charnière entre le tout-synthés et le tout-guitares ; on remerciera donc le label Words on Music de nous remettre en mémoire ses activités passées, en rééditant ses albums des années 80 ou ce six-titres de 1990 (ici augmenté de deux des démos enregistrées en 1986).

Et en effet, on est à une charnière : les titres portent indéniablement les stigmates de la new wave avec leurs rythmiques électroniques, leurs glaçages synthétiques ou ces guitares qui lâchent leurs notes avec parcimonie, comme sur les premiers albums de The Cure. Et puis il y a un indice qui ne trompe pas : cette voix, noyée dans la reverb, témoigne plus de l'époque que si on l'expertisait au carbone 14. Mais un morceau comme "The Purgatory Salesman", avec ses guitares stridentes, porte aussi en lui le shoegazing qui, en 1990, ne va pas tarder à atteindre son apothéose. Bon, tout ceci n'aurait pas un intérêt fou (à part, peut-être, pour quelques exégètes du rock) s'il n'y avait pas, avant tout, de très bonnes chansons comme "Amnesia" ou ce "Amen Yves" qui fait figure de tube énorme, à la fois désespéré et dansant. A (re)découvrir.

Christophe Dufeu

A lire également, sur For Against :
la chronique de "December" (2005)
la chronique de "Echelons " (2004)
Tibet
Amnesia
Purgatory Salesman
Amen Yves
Fate
In the Marshes
Amnesia
Amen Yves

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog