The Flaming Lips - At War With the Mystics

03/05/2006, par Aurélien Gaidamour | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE FLAMING LIPS - At War With The Mystics
(Warner) [site] - acheter ce disque

FLAMING LIPS - At War With The MysticsPour les Flaming Lips, le combat continue : après avoir affronté hier les robots roses ("Yoshimi Battles the Pink Robots", 2002), ils partent aujourd'hui en guerre... contre les mystiques. Le groupe américain, poursuivant ses aventures musicales déjantées, nous offre une nouvelle virée dans son univers singulier, fait de bric et de broc, convoquant pêle-mêle B.D. ou science-fiction. Et de fait, on s'y replonge avec délice. L'album s'inscrit dans la droite ligne (brisée) des opus précédents. Au programme, donc : de la pop, de la fantaisie, de l'emphase. La formule générale reste la même : des mélodies accrocheuses, la voix haut perchée de Wayne Coyne, des synthés aux sonorités bizarres, des guitares saturées d'effets, une basse groovy, une batterie bien lourde pour faire décoller l'ensemble, avec, là-dessus, une bonne dose de bruitages absurdes ; le tout, canalisé (une fois encore) avec brio par un Dave Fridman au-delà de tout éloge.
"At War With the Mystics" se révèle, à l'écoute, d'une efficacité imparable. Les Flaming Lips enchaînent, avec toujours autant de fraîcheur et d'aisance, grandes chansons pop euphorisantes (l'entêtante "The Yeah Yeah Yeah Song"), ballades plus élégiaques (la gracieuse "Vein of Stars") et instrumentales (l'allumée "The Wizard Turns on..."). "Free Radicals" sonne comme du White Stripes sous acide ; la magnifique "Pompeii am Götterdämmerung", immense trip cosmique, nous fait quitter la stratosphère - on n'a pas souvent entendu mieux dans le genre depuis l'"Interstellar Overdrive" du premier Pink Floyd. "Goin' on", moins chamarrée, impressionne tout autant par sa simplicité.
Au final, on n'est pas déçu du voyage. Certes, le groupe nous emmène en terrain connu (et conquis). Mais c'est loin d'être une raison suffisante pour bouder son plaisir... Parce que, décidément, les Flaming Lips ne tournent pas en rond. Et parce que plus de vingt ans après leurs débuts, ce "Magical Mystery Tour" le prouve de manière éclatante : ils ont toujours la flamme.

Aurélien Gaidamour

The Yeah Yeah Yeah Song... (With All Your Power)
Free Radicals (A Hallucination Of The Christmas Skeleton Pleading With A Suicide Bomber)
The Sound Of Failure / It's Dark... Is It Always This Dark??
My Cosmic Autumn Rebellion (The Inner Life As Blazing Shield Of Defiance And Optimism As Celestial Spear Of Action)
Vein Of Stars
The Wizard Turns On...The Giant Silver Flashlight And Puts On His Werewolf Moccasins
It Overtakes Me / The Stars Are So Big... I Am So Small... Do I Stand A Chance?
Mr. Ambulance Driver
Haven't Got A Clue
The W.A.N.D. (The Will Always Negates Defeat)
Pompeii am Götterdämmerung
Goin' On


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews