Festival Autochtone - Polymorphe - Rouen - 10 octobre 2015

15/10/2015, par Séverine Garnier | Festivals |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Lorsqu’on entretient un rapport particulier avec ses clés, et les longues heures passées à les chercher, l'idée d'assister à des concerts dans une serrurerie nous intrigue. Direction l’institution rouennaise du boulevard des Belges où les locaux de Thoumyre ont trouvé un nouvel usage éphémère.

Autochtone 1 

C’est l’un des artistes exposés qui nous a parlé d’Autochtone, festival créé par la jeune association Polymorphe constituée en mars dernier. En son sein, des architectes, artistes et personnes d’horizons divers avec pour volonté commune, celle d’investir des lieux vacants comme les 350 m2 de la serrurerie déménagée récemment sur la rive gauche de Rouen. Au programme, deux week-end d’expositions et de concerts d’artistes locaux sur le thème des mutations.

Autochtone 3

A l’entrée, une équipe souriante nous accueille. Moyennant une adhésion, on se voit remettre un porte-clé qui ouvre l’accès au bar associatif quelques mètres après l’entrée. Les stigmates de la vie du lieu sont encore visibles, pancartes, vitrines. Pour ceux qui ont connu la serrurerie en activité, le contraste est saisissant.

Autochtone 2 

Au rez-de chaussée, le duo OBE est aux platines. On échange quelques mots avec Maud, présidente de Polymorphe et membre de la famille Thoumyre. Elle nous conduit à l’étage et nous commente les différentes installations et oeuvres d'art (photos en bas de page). L’idée de programmer des groupes à été pensée de pair avec celle d’exposer des artistes dans un atelier provisoire car à Rouen, la culture passe beaucoup par la musique.

Ghost Friends

Au programme de la soirée, deux groupes venus de Caen. Ghost Friends est le premier à jouer. On connaissait déjà Boris à la batterie au sein de Gold Wave. On découvre Martin (guitare/chant), Dorian (basse) et Aurélien (guitare) dans un set punk-rock aux sonorités grunge, entre Sonic Youth, Dinosaur Jr et Nirvana. Le groupe était motivé à l’idée de jouer avec leurs potes d’Elecampane qui enchaînent.

Elecampane

On a fait l’expérience live d'Elecampane deux semaines auparavant sur la scène du festival Rock In The Barn à Giverny mais on a déjà vu plusieurs fois Nicolas (chant, guitare), Guillaume (batterie), Augustin (basse). Tous les trois officient dans le groupe Concrete Knives, formation très remarquée en 2012 pour leur album “Be Your Own King” et dont le successeur est imminent. Elecampane nous sert un set d’abord pop puis progressivement shoegaze avec quelques titres plus rock, entre Pixies et The Clash qui animent le public. On s’était promis de les revoir jouer dans un lieu clos une fois la nuit tombée. C’est chose faite et on se promet de les revoir encore.

MelanoBoy

MelanoBoy, moitié de Obe en ouverture, se charge de clôturer en solo par un DJ set électro plus pop que house invitant le public encore présent à danser. On quitte les lieux sans savoir s’il y aura une autre occasion de fouler le sol du 37, boulevard des Belges. Mais on surveillera l’actualité de Polymorphe pour la préparation d’Autochtone 02 dans un autre espace à conquérir.

Autochtone 4

Autochtone 11

Autochtone 5

Autochtone 6

Autochtone 7

Autochtone 12

 

Autochtone 9

Autochtone 10

Autochtone 8

Merci aux membres de l'association Polymorphe pour leur accueil, à Arnaud Caquelard pour l'invitation et à Maud Thoumyre pour la visite commentée.

Photos : Séverine Garnier

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals