Exile Inside - Ei060

11/10/2005, par V | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

EXILE INSIDE - Ei060
(Exilophone Records ) [site] - acheter ce disque

EXILE INSIDE - Ei060On est toujours un peu embêté quand l'un de ses artistes préférés trébuche. En 2002, Jake Shillingford avait laissé tomber tambours et trompettes (My Life Story) pour se mettre aux synthés (Exile Inside). Au début, on avait eu un peu de mal. Et puis Ei034 s'était révélé un excellent petit album, charmant concentré de pop électronique aux atmosphères vénéneuses. Bref, on avait jugé trop vite ; on ne recommencerait pas. Lorsque ce deuxième album est arrivé, on a donc pris notre temps: première écoute décevante mais pas de panique, s'est on-dit, les choses vont sûrement s'arranger avec le temps. Le temps a bon dos. Il est censé améliorer la qualité du disque tout en affinant l'oreille de l'auditeur. Parfois, ça marche. Pas ici. On a beau écouter et réécouter, les dix chansons d'"Ei060" nous laissent perplexes. Ça n'est pas mauvais, non, c'est seulement moyen. Les lignes mélodiques, d'habitude si convaincantes, cachent leurs habits de pauvres derrière un écran de bidouillages électroniques sans saveur. Comment s'enthousiasmer pour l'électro trash poussif de "I Want You" ou de "Zero X"? On voudrait sautiller sur "Breathe In/Breathe Out", comme nous y incite le petit piano martelé, mais non. Finalement, c'est encore dans les morceaux lents et tristes que Jake Shillingford est encore le plus à l'aise. Démonstration avec l'envoûtant "The Waiting Room" et le langoureux "Hockney Blue", qui auraient eu leur place sur "Ei034". "Marianne" ne peut pas en dire autant, pas aussi gracile que la "Katrin" du précédent album. Il y a bien quelques passages assez inspirés par-ci par-là. La tonalité de l'album est assez anxiogène, et certaines atmosphères menaçantes sont réussies. On ne retrouve cependant pas la pudeur ouatée qui nous avait séduit sur "Ei034". Mais peut-être juge-t-on trop vite. Peut-être n'a-t-on pas tendu la bonne oreille. Peut-être aussi que certains trébuchent.

V

I Want You
Beathe In/Breathe Out
The Waiting Room
Marianne
The Taste of Her Mouth
LAMF
Hockney Blue
She's Gone And She's Everywhere
Zero X
Opaque


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals