Erik Arnaud - Interview

10/02/2010, par Benoit Crevits | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien


L'ensemble des titres ne dépasse pas 4m30. Pourtant, assez souvent, la progression de tes chansons est assez lente et pourrait s'étaler un peu plus. Est-ce une contrainte imposée ?
Non, je suis simplement prisonnier de mes compétences musicales limitées. Je ne connais ni le solfège, ni l'harmonie alors je suis bien incapable de faire "progresser" harmoniquement un morceau au-delà de 3 ou 4 mns sans que je commence à m'ennuyer. C'est vrai aussi que j'avais envie de chansons courtes et d'un album court, histoire d'aller à l'essentiel.

Erik Arnaud


L'album se termine sur "L'Armure". Est-ce un titre engagé ou son contraire ?
Les deux j'espère selon l'interprétation que l'on en fait en fonction de son propre engagement. Je crois qu'on peut y lire un engagement politique ou quelque chose de plus "poétique" et distancié si on le souhaite.


Aura-t-on la chance de te voir sur scène ? Si oui, sous quelle forme ?
Oui j'espère. Nous sommes sur une formule à trois. Après une résidence et un premier concert à Argenton-Sur-Creuse le 30 janvier, nous serons au Point Ephémère le 10 février. J'espère qu'il y aura d'autres concerts par la suite.


Que retiens-tu musicalement de 2009 ?
Mon premier concert de Dinosaur Jr. Je suis le groupe depuis "Green Mind" mais c'était la 1ère fois que je les voyais sur scène. J'arrive un peu après la bataille, c'est vrai...
Malheureusement, sur disque, il n'y a plus grand-chose qui m'excite hormis des rééditions ou la découverte de vieilleries... ça doit être l'âge. J'ai quand même beaucoup aimé l'album de Grizzly Bear...

Propos recueillis par Benoit Crevits
Photos par Stéphane Merveille



A lire également, sur Erik Arnaud :
la chronique de "L'Armure" (2010)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews