Dominique A - Sur Nos Forces Motrices

14/11/2007, par Laurent Saulnier | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DOMINIQUE A - Sur Nos Forces Motrices
(Cinq 7 / Wagram) [site] - acheter ce disque

DOMINIQUE A - Sur Nos Forces MotricesFermez les volets, éteignez les lampes, allumez des bougies à la place, installez-vous bien au fond d'un fauteuil douillet et relâchez tout besoin de contrôler vos émotions : Dominique A vient chanter chez vous ce soir. Enfin presque... En tout cas, en fermant les yeux, on y croirait. Car ça y est, M. Ané nous a fait l'honneur d'un album "live". Mais attention, il ne s'agit pas du "live" syndical dont nous font "cadeau" pas mal d'artistes pour couronner une belle tournée promo. Ce disque-là est d'une qualité rare, autant pour la setlist (qui couvre les 15 ans de carrière du monsieur), que pour le son et les arrangements (subtils et très inspirés). Et je ne mens pas, on a vraiment l'impression que M. A est là, chez nous. Pas de cris de fans intempestifs, juste la sensation d'avoir été invité à un voyage fascinant, comprenant caresses (les cuivres et les claviers enchanteurs) et coups de griffes (des guitares tranchantes parfois), explorant la vie d'un homme. La voix est posée à la perfection et pleine d'humanité (les envolées ou les tremblements ne sont pas surfaits). Certains pourraient reprocher un côté très propre à la performance, mais cela semble être plutôt dû au perfectionnisme de l'artiste qui voulait offrir à son public les meilleures versions possibles de ses chansons. Il a d'ailleurs fallu quatre concerts pour satisfaire son exigence ; d'où peut-être une impression d'entendre plus des vignettes qu'un concert à part entière. Mais le disque semble davantage nous raconter une histoire. Chaque étape de sa discographie est représentée au moins une fois (avec une préférence pour les 3 derniers albums), avec l'ajout de deux nouveautés, et que ce soit pour les titres les plus anciens ("L'Amour" aérien ou "Le Courage des oiseaux" électrisant) ou les plus récents ("La Relève", bouleversant, ou "La Peau", renversant), on ne ressort pas indemne d'une telle écoute. Le final est très bien choisi, le rare "Empty White Blues", rappelant les influences anglo-saxonnes du chanteur. Les émotions sont très, parfois presque trop, fortes. Mais elles sont pures et authentiques. Alors oui, il faut utiliser nos forces motrices pour avancer (comme Dominique A l'a toujours fait et surtout à partir du torturé "Remué"), mais pas besoin d'être sur nos jambes pour apprécier ce disque, car les forces nécessaires ici sont celles du cœur. "Il n'y a plus rien autour", ce n'est "que" de l'amour.

Laurent Saulnier

A lire également :
L'interview de Dominique A (2006)
La chronique de "L'Horizon"
Concert au Théâtre des Bouffes du Nord (2004)

L'Amour
La Relève
Bowling
Le Courage des oiseaux
Pour la peau
Exit
Marina Tsvétaeva
La Mémoire neuve
Antonia
Tout sera comme avant
Music Hall
Revoir les choses
L'Horizon
Le Commerce de l'Eau
Empty White Blues

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals