Dawn Landes - Dawn's music

31/05/2005, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DAWN LANDES - Dawn's Music
(Ocean Music / Socadisc) - acheter ce disque

DAWN LANDES - Dawn's MusicInscrite dans le sillage de Cat Power, Lisa Germano, Laura Veirs et Julie Doiron, Dawn Landes, regard frondeur, beauté naturelle, joue les ingénues, armée de sa guitare et d'un sourire ravageur. Avec "Dawn's Music" la jeune femme, âgée de 25 ans, signe un premier manifeste musical personnel entre rock intello, country râpeuse et folk expérimental, le tout dans un esprit minimaliste cachant bien son jeu.
Dès les premières notes de "Suspicion" nous voilà charmés par cette voix douce qui susurre des mélodies fébriles sur un xylophone aigrelet tandis qu'une guitare plaque des accords gras dans le fond. C'est le réjouissant paradoxe de cette musique qui navigue de la comptine au rock avec ce mélange de force et de faiblesse, de sensualité et de virilité en se réappropriant les genres. Affichant une belle assurance et une parfaite maîtrise de son art, la jeune femme égrène des folk-songs magnifiques comme "Kissing Song" et "Mud Stars" avant de prendre un virage électrique d'où s'échappe "Scars", hymne rageur que n'aurait pas renié la papesse Chan Marshall. Au milieu de l'album, le disque bascule, le temps de deux titres ("Traffic" et "Kids In a Play"), dans une sorte de dérive expérimentale qui nous fait entrevoir en un éclair le potentiel audacieux de la demoiselle. Résonnent alors un accordéon, des grelots et une flûte ethnique qui changent radicalement la couleur du disque. Dawn Landes a de la suite dans les idées, évite les chemins tout tracés avec une obsession des textures sonores bien à elle. On en attendait pas moins de la part de cette multi-instrumentiste qui a travaillé comme assistante ingénieur du son pour Hem, Philip Glass et Joseph Arthur. "Dawn's Music" peint un univers de fille rose comme un bonbon autour mais noir comme un bleu à l'âme à l'intérieur. Attention donc à celui ou celle qui s'y frotte. La musicienne avait marqué les esprits en 2004 au festival "Les Femmes s'en mêlent", aujourd'hui elle enfonce le clou en nous donnant une leçon d'intelligence musicale. C'est le titre final "Honey Bee" qui résume le mieux le personnage, celui d'une vamp capable de vous fredonner une histoire d'amour sur une antique ritournelle rurale tout en reniflant dans son micro. La grande classe, en somme !

Luc

Suspicion
Kissing Song
Mud & Stars
Traffic
Kids in Play
Accordion Song
Scars
Without You
French
Honey Bee

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals