David Thomas & 2 Pale Boys - 18 Monkeys On A Dead Man's Chest

19/05/2004, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DAVID THOMAS & TWO PALE BOYS - 18 Monkeys On A Dead Man's Chest
(Glitterhouse Records / Chronowax)

DAVID THOMAS & TWO PALE BOYS - 18 Monkeys On A DeadDans sa biographie, "Head On", Julian Cope parle du choc qu'il a éprouvé en écoutant un single de Pere Ubu dans l'arrière boutique d'un magasin de disques de Liverpool. Ca se passait à la fin des années 70, en pleine explosion punk, et au milieu de cette effervescence musicale, ce fut une expérience si époustouflante que, près de 30 ans plus tard, malgré les drogues et les abus en tout genre qui lui ont brûlé le cerveau, Julian Cope s'en souvient dans les moindres détails. Ce qui frappait dans le musique de Pere Ubu c'était la constante inventivité. Tout en se nourrissant des mêmes influences que les autres groupes de l'époque Pere Ubu ne sonnait (et ne sonne toujours) comme personne d'autre. Pere Ubu était un groupe à part, David Thomas un artiste sans limites.
Presque 30 ans plus tard, la plupart de ses contemporains ont laissé tomber faute d'inspiration ou ont sorti des albums plats et souvent ridicules. David Thomas quant à lui revient plus en verve que jamais, il n'a rien perdu de sa créativité, et avec son nouveau groupe, il la cultive. 18 Monkeys On A Dead Man's Chest est innovant, pionnier, sombre, ahurissant de fraîcheur. Entre accords punk, râles blues, deflagrations sonores et paroles d'outre-tombe, il est toujours aussi difficile de cerner cette musique. Les guitares plongent dans le Delta Blues, le sax énervé arrache les ailes du moindre semblant de mélodie et la voix nasillarde de David Thomas vocifère comme aux meilleurs moments du punk. La musique est primale et expérimentale. Elle se fait envahissante et déstabilisante. On n'est pas ici pour une balade de santé mais pour une sorte de chemin de croix. David Thomas raconte des histoires irréelles sur des musiques improbables. 18 Monkeys On A Dead Man's Chest est effrayant, glace le sang, donne la chair de poule. Autant d'émotions fortes que je n'ai pas ressenties depuis bien longtemps à l'écoute d'un disque. La claque incontournable du moment.

Gildas

New Orleans Fuzz
Numbers Man
Little Sister
Habeas Corpus
Brunswick Parking Lot
Nebraska Alcohol Abuse
Sad Eyed Lowlands
Golden Surf
Prepare For The End

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals