Cryptacize - Mythomania

18/06/2009, par Cyril Lacaud | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CRYPTACIZE - Mythomania
(Asthmatic Kitty / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

CRYPTACIZE - MythomaniaQuand la pop marche tout droit et traverse bien disciplinée dans les clous, en général, cela finit mal.
Il n'y a qu'à voir où ce genre de folie a mené les Beatles.
Alors forcément quand des sales gosses s'obstinent à systématiquement prendre les chemins de traverse, on ne peut que les encourager.
Bon, c'est sûr on a tendance à être indulgent, trop peut-être, avec ce genre de groupes. Prenons le cas récent de Deerhoof. Il est impossible d'écouter un de leurs disques en entier mais on ne leur dira jamais.
Justement, Deerhoof, il en est un peu question avec Cryptacize, et pas seulement dans cette noble quête qui semble consister à trouver le nom de groupe le plus farfelu de San Francisco. Non, c'est juste que les deux groupes ont eu le même guitariste, un certain Chris Cohen, et portent un amour sans borne pour les univers décalés, un peu naïfs, bref jamais très loin de l'enfance.

Par contre avec cet album, le deuxième de Cryptacize, l'auditeur délicat n'a pas à craindre de choper un mal de dents comme pendant l'écoute des babillages noisy de la bande à Satomi Matsuzaki. C'est déjà un bon début.
Au contraire, la pop de Cryptacize ne nous veut que du bien. On respire, on s'envolerait presque, tant le groupe joue à fond la carte de l'épure et de la légèreté.
Cryptacize est à poils avec ses mélodies tordues et géniales, des trouvailles toutes les deux secondes et une guitare qui joue les équilibristes tout comme la voix de Nedelle Torrisi. Ah cette voix, à la fois fragile et mutine c'est la vraie merveille de ce disque qui en est pourtant parsemé dans ses moindres recoins. C'est simple, à moins d'avoir été élevé par des parents bikers, comment ne pas être foudroyé par le charme délicieusement désuet de cette voix.

En plus d'être particulièrement bien doté, ce drôle de trio n'est pas non plus manchot niveau composition ou inspiration. En onze comptines, simples et géniales, Cryptacize distille une sorte de sunshine pop de poche, enjouée ou élégiaque mais toujours truffée d'idées lumineuses. C'est parfois bien tordu, en particulier quand le groupe ose des harmonies vocales lunaires déconcertantes ("Gotta Get Into That Feeling") ou se lance dans acrobaties mélodiques particulièrement osées ("The Cage").
Finalement, avec son air de ne pas y toucher, Mythomania possède une telle force d'attraction qu'il est impossible de ne pas se laisser séduire par la poésie rêveuse de ces grands enfants. Y résister serait une grave faute de goût.

Cyril Lacaud

Tail and Mane
What You Can't See Is
Blue Tears
Mythomania
The Loving Sun
Gotta Get Into That Feeling
One Block Wonders
The Cage
Galvanize
I'll Take the Long Way
New Spell

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog