Craig Armstrong - Memory Takes My Hand

03/07/2008, par Xavier | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CRAIG ARMSTRONG - Memory Takes My Hand
(Virgin Classics) [site] - acheter ce disque

CRAIG ARMSTRONG - Memory Takes My HandEnfin ! Après des années et moult albums à tourner autour du pot, Craig Armstrong affiche sans complexe sa formation classique et devient, avec son nouvel album "Memory Takes My Hand", un vrai compositeur de musique classique, au sens le plus noble et respectable du terme. N'y voyez point de mépris ou une critique de ce qu'a pu créer monsieur Craig (des musiques de films de Baz Luhrmann à son album emblématique "The Space Between Us") mais l'envie de voir un compositeur débarrassé de ses propres influences pop rock trip hop me titillait fortement.
Ce désir vient enfin d'être satisfait, et de très belle manière, avec ce disque regroupant trois œuvres écrites durant ces quatre dernières années et interprétées par l'orchestre symphonique de la BBC conduit par Garry Walker.
La première œuvre intitulée "Immer" est un concerto pour violon composé en 2007 pour Clio Gould. Beaucoup de subtilité pour ce morceau de 18 minutes qui se dévoile peu à peu, instillant sa profonde mélancolie au fur et à mesure du temps.
Alors que souvent la musique électronique utilise les ressources de la musique classique, cette fois c'est l'inverse. Et Craig Armstrong utilise des techniques issues des logiciels de musique, comme les boucles lentes qui s'interpénètrent durant les phases de montée et de descente, pour obtenir une tonalité estompée et octroyer à son morceau une atmosphère aérienne et évanescente.
Le deuxième morceau "One Minute" se compose de 15 pièces pour orchestre d'une minute chacune. Cette œuvre a été commandée par le Glasgow City Council pour la réouverture du Kelvingrove Art Gallery and Museum en octobre 2006. Bien que volontairement indépendantes, ces 15 pièces réussissent à garder une unité, ce qui empêche la frustration d'une composition trop courte dans laquelle l'auditeur n'arriverait pas totalement à se plonger.
Ces compositions pourraient servir admirablement une musique de film (on ne se refait pas) dans le style d'Howard Shore pour David Cronenberg.
Enfin, la troisième composition, "Memory Takes my Hand", se compose de 12 titres.
Passé un premier morceau lorgnant un peu trop du côté du thème des "Nerfs à Vif", le reste de cette œuvre est tout bonnement magistral, l'orchestration s'accompagnant d'un chœur et de la soprano Lucy Crowe qui emmène les morceaux vers des sommets de pureté et d'émotion assez rares à ressentir autrement qu'en live. Et pourtant Craig Armstrong y parvient et permet à cet album de se conclure d'une fort belle manière.
Voilà donc un vrai beau disque classique qui ne fera pas l'unanimité chez les admirateurs du Craig Armstrong de "The Space Between Us" mais qui saura toucher sincèrement les amateurs de classicisme non paraffiné et ancré dans le XXIème siècle.

Xavier

Immer
One Minute
Memory Takes My Hand


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews