Chapelier Fou - s/t

15/06/2009, par | Single |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CHAPELIER FOU - Darling, Darling, Darling
(Ici d'Ailleurs / Discograph) [site] - acheter ce disque

CHAPELIER FOU - S/tChapelier Fou est apparu sur la scène musicale après quelques prestations live apparemment marquantes, puisque quelques festivals réputés (les Eurockéennes en tête) ont jugé bon de l'inscrire dans leur programmation. Mais est-ce que ces belles promesses live sont confirmées sur disque ?
Louis Warynski (c'est son nom) a suivi un parcours somme toute assez original, puisqu'il a fait le conservatoire en tant que violoniste, y est retourné pour suivre des études théoriques sur la musique, puis a fait des études de musicologie. Rien ne semblait le prédestiner à la musique qu'il offre sur ces 6 titres, mais ce goût pour l'éclectisme se retrouve sur ce disque. C'est un grand mélange entre nappes électroniques, boucles de violon, quelques voix samplées, et dont les ingrédients sont liés entre eux par un sens de la mélodie qui tient tout autant du trip-hop que de la techno plus dansante. Pour surprenant qu'il est, le résultat est bien souvent à la hauteur de la réputation du jeune Messin, qui livre un "Darling, Darling, Darling" vaporeux et traversé par un violon très lyrique. Les sons plus électroniques et durs montrent une volonté de s'approcher d'artistes signés chez Warp, comme Aphex Twin, mais Chapelier Fou utilise toujours son violon pour glisser des touches de jazz ou de musiques tziganes ("Trèfle"). Sur un dernier titre très pop, le mystérieux Chapelier Fou (personnage de "Alice au pays des merveilles") referme ce disque, parfois brillant et en tout cas souvent intéressant : cela laisse augurer de très belles choses à venir.

Mickaël Choisi

Darling, Darling, Darling
Superstitions
Horses
Le grand n'importe quoi
Trèfle
GmbH

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals