Carly Sings - Interview

26/06/2009, par Luc Taramini | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CARLY SINGS

Elle a l'apparence frêle des actrices de la Nouvelle Vague, des yeux tristes et songeurs, une voix douce... Pourtant derrière les minauderies, Carly Blackman aka Carly Sings cache un tempérament d'auteur, compositeur interprète déjà affirmé. Son disque "The Glove Thief" le prouve. Ode à la french pop des années 60, vintage dans ses sonorités, parfois gracieux, il séduit là où il pourrait agacer à force de références trop appuyées. Pas de printemps pour Carly mais un splendide été en perspective.

Carly Sings

Pourquoi Carly sings plutôt qu'autre chose ?
...

D'où vous vient ce goût pour la culture française, en particulier le cinéma d'auteurs (la Nouvelle Vague) et la pop française ?
J'ai simplement toujours aimé des choses qui venaient des années 60, les films qui passaient à la TV quand j'étais petite étaient toujours des films français. C'était surtout une esthétique, des couleurs qui me parlaient. Puis j'ai eu la chance de vivre en France et de découvrir les artistes et réalisateurs d'ici. Truffaut, Godard... Belmondo.

Pourquoi cette esthétique s'entend-t-elle dans votre musique ?
Evidemment l'esthétique est le reflet de l'art qui me touche, cela transparaît de manière logique dans mes chansons. Merci pour cette question, je le prends comme un compliment car ce n'était pas volontaire.

carly_sings-02

Ne trouvez-vous pas dangereux ou réducteur de sonner de manière un peu "rétro" comme Françoise Hardy ou comme Gainsbourg quand il faisait chanter des pop songs à des actrices dans les années 60 ?
J'apprécie énormément une chanson telle que "Bonnie & Clyde" (je ne la considère pas du tout comme un pop song traditionnelle d'ailleurs), j'adore comment Brigitte Bardot la chante, avec ses manières d'actrice, ses attitudes et son timbre de voix, et puis, Jane B., son charisme, sa voix, surtout parce que elle n'est pas française. Et puis Françoise Hardy n'est pas qu'une chanteuse, c'est aussi une compositrice, musicienne et écrivain, et je l'admire énormément pour l'ensemble de sa carrière, la façon dont elle est devenue une icône en musique. Je ne suis pas étonnée par la notoriété de ces artistes à l'étranger, alors qu'ici en France c'est souvent une admiration un peu "cachée"... ou bien... comme si vous vouliez ignorer cette phase dans la musique française, alors que c'est la seule époque depuis le début de 20ème siècle où vous aviez vraiment eu une énorme influence culturelle dans le reste du monde.

Pourquoi ne pas avoir poussé la logique jusqu'au bout en chantant tous les titres en français ?
Parce que mon but n'était pas d'écrire tout un album en français, c'est tout simplement un hasard. Le fait que je sois bilingue m'a aidé à aller vers cela, bien sûr. Et même si j'ai vécu longtemps en France, c'est en Irlande que je les ai écrites... Lorsqu'on est bilingue, les chansons viennent naturellement et sans raison dans une langue ou dans l'autre, ça ne s'explique pas.

Vous êtes en train de travailler sur votre deuxième album avec Jean-Claude Vannier, que vous apporte cette rencontre sur le plan artistique et humain ?
J'ai hâte de travailler avec ce musicien incroyable, mais le travail n'a pas encore commencé, je défends encore pour l'instant mon premier album. Le prochain album sera sûrement moins symbolique et crypté dans les paroles, plus en rapport avec le "clash" entre rêve/réalité. Plus jubilatoire et encore plus noir. The Dark Side de Carly... dans toute sa splendeur. Plus de voix et d'arrangements psychédéliques. Sortie probable en janvier 2010.

Carly Sings

Quelle compositrice êtes-vous : empirique ou cérébrale ?
Disons que je suis les deux à la fois. Je peux tout autant composer sur "demande", car cela a déjà été le cas sur des commandes de musiques de film, je peux écrire des poèmes et les garder comme une réserve de paroles pour des mélodies pas encore écrites ou tout simplement, je peux écrire pour moi, de façon thérapeutique, ce qui reste la priorité. Les mots et la musique, souvent coulent en même temps, tout à la fois...

http://www.myspace.com/carlysings

Photos par Julien Bourgeois
Merci à Thomas.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals