Buck 65 - Square

album de la semaine du 20/11/2002, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BUCK 65 - Square
(Warner Canada)

BUCK 65 - SquareLe label Anticon rencontrant un tardif mais mérité succès d'estime en France depuis quelques mois, il serait tentant de vanter Buck 65 comme un artiste issu de ce label. L'histoire du bonhomme est cependant un peu plus complexe. Sa carrière a commencé bien avant, du côté de Halifax, Mecque du hip hop indépendant perdue au fin fond du Canada, et se poursuit aujourd'hui sur une major, Warner. Anticon reste néanmoins le label qui a permis au rappeur/producteur d'étendre le cercle de ses fans primitifs, en sortant le single 'The Centaur' (des paroles géniales mais l'une de ses productions les plus faibles, paradoxalement) en 1999 ainsi que l'album "Man Overboard" deux ans plus tard, un disque déjà vanté sur ces pages et dont un extrait figure sur POPvolume#3.

Square est le quatrième album solo d'une série intitulée Language Arts, commencée après "50/50 Where it Counts" (le classique des Sebutones, le duo que Buck 65 forme avec Sixtoo - s'il vous faut un album de Buck 65 procurez-vous celui-là, même s'il n'est pas facile d'accès). Et comme pour mieux souligner ce chiffre magique de 4, en plus d'intituler son album "carré", le rappeur a séparé les morceaux qui le composent en quatre plages de durée à peu près égale (15-20 minutes) et sans titre.

Buck 65, qui a toujours privilégié un format court, ne part pas pour autant dans de longues instrus alambiquées. Cette fois encore, plus que jamais, il fait se succéder plusieurs chansons / saynettes rap à un rythme soutenu. A la différence près, par rapport aux albums précédents, que les titres en question sont enchaînés. Comme si le rappeur livrait une suite de quatre petites mixtapes par dessus lesquelles il déclamerait d'un air absent, réflexions, observations et divagations.

Etonnante démarche pour un premier disque sur une major que cette longue suite d'idées sans nom. Et pourtant, Buck reste Buck, et à bien écouter, tout est toujours en place. Cette succession de boucles attrayantes aux couleurs contrastées, étonnament touchantes et durables, ces paroles tantôt décalées et drôles, tantôt mélancoliques, récitées nonchalamment sur un ton qui se distingue de plus en plus des scansions du rap... Bref, toute cette continuité dans le changement qui fait de Buck le plus attachant et le plus constant des personnages du hip hop que nous défendons.

Sylvain

Square 1
Square 2
Square 3
Square 4

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals