Brisa Roché - All Right Now

08/09/2010, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BRISA ROCHÉ - All Right Now
(Discograph) [site] - acheter ce disque

BRISA ROCHÉ - All Right NowBrisa Roché fait partie de la petite minorité d'artistes anglo-saxonnes qui a choisi l'ancien monde, le nôtre, pour port d’attache. Ce qui ne l'empêche pas de se réfugier outre-Atlantique pour composer et enregistrer dès qu’elle le peut. En deux albums, le jazzy "The Chase" (2005) sorti chez Blue Note et produit par Daniel Yvinec et le très pop "Takes" (2007), des collaborations diverses (Chicros, Daniel Darc, Elodie Frégé), elle s'est taillée une petite notoriété d’auteur, compositeur et interprète énergique dans le microcosme parisien et festivalier.  "All Right Now", son troisième album, devrait selon toute logique faire progresser sa cote d’amour…

  Première bonne nouvelle, son inspiration musicale n’a pas fait pschiiit, bien au contraire, nourrissant un copieux album de quatorze titres. Deuxième bonne nouvelle, le son s’est même durci. Plus rock voire carrément dansant comme ce "Sweat King" suintant le désir sexuel. La vie au grand air sans doute, l’effet communautaire aussi ? Car la Brisa s’est constituée un petit clan de musiciens fidèles qu’elle a emmené composer un mois complet dans les montagnes de sa Californie natale. Cela donne un vrai disque de groupe à la fois potache et exigeant, polisson et traversé par l’énergie de jam sessions fécondes. Toute la troupe s’éclate comme des petits fous et cela s’entend de bout en bout. Les basses rondes soutiennent un édifice robuste, les guitares tricotent des riffs nerveux aux accents garage et psyché. Des bribes de conversations et de délires entre les musiciens font partie de l’habillage sonore des chansons. Brisa avec son timbre de peste joue sur plusieurs registres : la pythie rock ou la femme fatale sur des titres aussi clinquants que "Penetrate", "Stone Trade", ou "Hard as Love". C’est pourtant quand elle retient un peu la bride qu’elle atteint une belle intensité comme sur le très vibrant "Open Your Lock" par exemple et aussi "Past Contemplative" ou "Like a Cure". Il y a donc un adret et un ubac sur ce disque, du soleil et de l’ombre qui sculptent des contrastes intéressants. Reconnaissons à Brisa l’art de trousser des refrains entêtants en sachant émouvoir. Sous ses faux airs de diva allumée, elle impose une personnalité. Quant à son style, s’il ne révolutionne pas le genre, il réussit à sonner à la fois familier et personnel. N’est-ce pas là tout le plaisir de la pop ?

Luc Taramini

acheter ce disque


A lire également, sur Brisa Roché :
l'interview (2008)
la chronique de "Takes" (2007)
l'interview (2010)

Stone Trade
Penetrate
Sweat King
Bloom
Hard As Love
Open Your Lock
Do What You Can Do
It's All Right
Past Contemplative
Green Light
Like A Cure
Mile Stride
Get Down


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals