Ben Kweller - Changing Horses

13/02/2009, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BEN KWELLER - Changing Horses
(ATO / Naïve) [site] - acheter ce disque

BEN KWELLER - Changing HorsesBen Kweller avait déboulé avec un premier album, "Sha Sha", parfaitement enthousiasmant, conforté par "On My Way" peu de temps après. Puis le songwriter a un peu disparu de la scène musicale, suite à un troisième album personnel assez peu convaincant, où il abandonnait son côté "adolescent mal dégrossi" pour se consacrer à du songwriting plus posé. Du coup, "Changing Horses" révélait un caractère important, à savoir : est-ce que le (encore) jeune Ben Kweller allait retrouver sa verve des premières années ?

Et la réponse est oui ! Il n'a pas pris le chemin le plus facile, en plus, Ben. Pour ce quatrième album, il a eu envie de faire un disque de... country, ce qui effectivement n'était pas le plus évident, étant donné le background musical du jeune homme, plutôt influencé par le rock US et la teenage pop : pourtant, le mélange du tout est tout à fait savoureux. Si "Gypsy Rose" ouvre le disque de façon un façon un peu longuette, "Old Hat" démontre l'évidence de la rencontre entre la country et l'univers power pop qu'a créé Ben Kweller dans ses précédents albums. Très jolie ballade avec piano, slide et toujours la voix un peu traînante du chanteur, le titre possède un charme indéniable, et a su conserver la fraîcheur qu'avait le songwriter à ses débuts. Plus enlevé, "Fight" est un superbe titre très country, mais encore une fois avec un fort sens de l'efficacité et une joie qui émane de la mélodie entraînante, qui donne envie de chanter à l'unisson sur le refrain "You gotta fight, fight, fight all the way / You gotta fight til your dyin' day" ! Plus souvent mélancolique, le disque propose toutefois une majorité de ballades mid-tempo, qu'elles soient plutôt dans une veine shiny pop ("Hurtin' You" et ses choeurs féminins), ou plus triste sur "Ballad of Wendy Baker", légèrement décoré de cordes discrètes ou encore "Homeward Bound", qui évoque Springsteen dans sa mélodie mais aussi le texte (piano triste, histoire du même tonneau). Mais Ben Kweller réussit toujours à garder ce soupçon de fluidité, cette justesse dans les mélodies qui définit le point d'équilibre entre facilité et efficacité : il arrive ainsi à composer avec sa voix, pas forcément très affirmée, mais dont le ton d'adolescent qui n'a pas mué lui permet quelques dérapages qui font mouche. Décidément d'humeur badine, le songwriter signe sa plus belle réussite avec "Sawdust Man", titre éminemment bien écrit entre piano, slide et banjo, établissant un pont entre western song et pop anglaise des années 60. Une fois de plus, l'auditeur retrouve ce petit grain de folie raisonnée qui fait tout le sel de "Changing Horses".

Démarrée très jeune, poursuivie avec succès en solo, la carrière de Ben Kweller vient se voir jalonnée d'une nouvelle étape, un succès de plus à l'actif du jeune Texan.

Mickaël Choisi

A lire également, sur Ben Kweller :
compte-rendu du concert à l'Européen (2008)
l'interview (2006)
la chronique de "Sha Sha" (2003)

Gypsy Rose
Old Hat
Fight
Hurtin' You
Ballad of Wendy Baker
Sawdust Man
Wantin' Her Again
Things I Like To Do
On Her Own
Homeward Bound

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews