The Bellrays - Meet the Bellrays

11/09/2002, par Monsieur Morel | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE BELLRAYS - Meet The Bellrays
(Poptones / import)

THE BELLRAYS - Meet The BellraysSi deux styles musicaux devaient être jugés comme inconciliables, la soul et le punk postuleraient en bons prétendants. Musique noire contre musique blanche, soin de la production contre musique primale, perfection vocale contre guitares mal-propres… Beaucoup de choses les opposent.
Les Bellrays ont pourtant fait le pari de marier la voix d'une chanteuse soul à un punk-rock de la descendance de Bad Religion ou plus anciennement du MC5. Et le résultat s'avère plutôt bon. Les morceaux héritent du punk leur construction (courts, nerveux, simples), les guitares saturées, puissantes, et de la soul une voix de Tina Turner (période Ike, cela va sans dire), sans retenue, sensuelle et rageuse. Le résultat peut se révéler terriblement jouissif sur certains morceaux les plus bruyants ("Fire On The Moon", "Killer Man", "Hole In the World"), mais aussi devenir un peu épuisant. Certaines chansons sont au final peu intéressantes si on leur enlève leur très louable débauche d'énergie.

Mais là où les Bellrays font preuve d'un attrait irrésistible, c'est lorsqu'ils se positionnent plus près de la soul que du punk. Sur "Blue Circle" les guitares se font soudainement fines, le morceau s'intensifie doucement sur le son d'une basse ronde et d'un chant qui laisse percevoir quelques éclairs colériques. Groove imparable et irrésistiblement dansant. "Testify" laisse la place à un phrasé parlé pour un morceau de rock habité par l'esprit du rythm n' blues. "Zero PM" nous replonge au temps où le rock était encore empreint de la moiteur du blues, l'ombre de Led Zepplin plane sur le morceau. Le morceau final suggère un "Mustang Sally" pour ses guitares saccadées et syncopées.
La soul rock des Bellrays arrive à apporter quelque chose de nouveau et de frais aux classiques du genre et ce, grâce à une puissance sonore et des guitares plus irrespectueuses qu'à l'accoutumée. Espérons que les Bellrays développeront ce côté trop discret de leur production dans l'avenir. Ce "Meet The Bellrays" qui est en fait une compilation des meilleurs titres des deux précédents albums du groupe, "Let it blast" et "Grand Fury", offre tout de même une alternative originale et séduisante aux nombreux albums du revival punk.

Mr Morel

Too Many Houses In Here
Fire On The Moon
Heat Cage
Zero PM
Under The Mountain
They Glued Your Head On Upside Down
Changing Colors
Dark Horse Pigeon
Hole In The World
Dead
Killer Man
Blue Circle
Testify
Blues For Godzilla



les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews