Autechre - Confield

26/09/2001, par Philippe Beer-Gabel | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AUTOCHRE - Confield
(Warp records / Source)

AUTOCHRE - ConfieldNotamment responsable des intrigants et lancinants "Chiastic Slide", "Garbage Ep" ou encore "Tri repetae" le duo mancunien à l'electronica débridée perpétue son travail de sape en matière de dé(con)struction sonore. Figure de proue d'une scène techno assez excitante, Autechre à coups d'Ep's et live divers s'affiche comme l'un des rares groupes capables de se réinventer à chaque disque. Leur musique n'en finit pas de joindre les contraires : tel " Cfern " où coups de boutoirs et orgues saccadés s'associent pour créer une parfaite symphonie épileptique. Ils atteignent ici des summums de terrorisme musical sur " Pen experts " ou bien encore " Bine " : fabuleux morceaux où les beats s'entrechoquent contre des miroirs de givres formant un magma sonore où viennent se greffer ondes non identifiées et piano d'un monde imaginaire. Sur l'hypnotique " Uviol ", la musique d'Autechre se répand comme autant de couches de glaces fiévreuses ensevelissant tout sur son passage : La parfaite musique pour une hibernation sonique. Sharunas Bartas aurait la bonne idée d'intégrer de pareils bande sons, on n'y verrait pas le moindre mal. " Lentic Catachrésis " dernier titre de ce ballet de marionnettes met le groupe sur orbite. Plus difficile d'accès que leurs derniers albums en date, Autechre semble emprunter à Stars of The Lid, ses ondes pesantes et interminables redéfinissant leur terrain de jeu. Leur musique prend parfois des accents fantastiques proche des partitions de musique de films muets comme Nosfératu de Murnau. Autechre avance sûr de lui, le regard perçant et déchiquète l'espace sonore. Chacun de ces titres constitue un véritable tremblement de terre dont on ne sort pas indemne. Fer de lance du label Warp Records, la musique tourmentée et convulsive d'Autechre n'en reste pas moins mélodique. En effet, tout comme Boards of canada, Autechre conjugue ses beats impériaux à une matière sonore planante et indéfinissable invitant l'auditeur dans un monde distordu et imprévisible. Et là où des groupes comme Arovane ou Plaid stagnent dans la mélasse de l'electronica, Autechre déjoue les pièges d'une musique électronique trop froide pour s'aventurer sur des chemins de traverses encore inexplorés. Rythmiques improbables, saccadés à l'extrême, boucles réversibles, sons synthétique sorti tout droit d'un monde fantomatique, ce Confield au fur et à mesure de sa traversée monte en puissance reproduisant le son de ces appareils électriques prêt à exploser : C'est un véritable numéro d' équilibristes - sans filet s'il vous plaît - que livre Autechre avec ce sixième album à ne pas mettre entre toutes les mains.
Espérons voir rapidement ces sauvageons en concert dans notre contrée.

Philippe

VI scose paise
Cfern
Pen expers
Sim gishel
Parhelic triangle
Bine
Eidetic casein
Uviol
Lentic catachresis

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals