Astrïd Ensemble feat. Sylvain Chauveau et Rachel Grimes au lieu unique, Nantes, le 6/3/2014

11/03/2014, par Matthieu Chauveau | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

En rentrant dans la salle du lieu unique, je me rends compte que cela fait un bail que je n'ai pas assisté à un concert dans cet endroit, où j'ai pourtant mes habitudes. Depuis la fin de l'année dernière pour les excellents concerts de Yo la Tengo au Soy Festival et de Cascadeur jouant du Nick Drake dans le cadre de la Folk Journée, en fait. Les choses devraient vite changer puisque dans une dizaine de jours, le LU propose la deuxième édition de son festival Assis ! Debout ! Couché ! et il faudrait être une personne au goût douteux pour snober la venue de beautés telles que Sun Kil Moon, Mendelson, Moodoïd, Panda Bear ou Josephine Foster.

Comme le lieu unique ne fait jamais rien comme les autres, le concert de ce soir, à l'image du festival à venir, est particulier. Il clôt plusieurs jours d'une résidence effectuée par Astrïd - ce groupe français inclassable composé de quatre musiciens multi-instrumentistes - en la compagnie du non moins insolite Sylvain Chauveau et de la pianiste américaine Rachel Grimes (Rachel's).

Astrïd

Sylvain Chauveau

Les six musiciens occupent à merveille l'espace scénique, entourés d'instruments en tous genres : piano pour Grimes donc, mais aussi saxo, clarinette, xylophone, harmonium, guitares, violon, batterie, kalimba partagés par le reste de la troupe. Comme Godspeed You! Black Emperor (vu sur cette même scène deux ans auparavant), Do Make Say Think, Dirty Three, Mogwai ou même Penguin Cafe Orchestra, la musique d'Astrïd, entre classique, contemporain, soft-jazz et post-rock, a clairement un potentiel cinématographique. On regrette d'ailleurs par moment que les belles plages musicales de la formation ne soient pas illustrées par la projection d'un film. Mais ce n'est sans doute pas le propos de la soirée.

C'est bien la rencontre entre plusieurs musiciens qui est ici à l'honneur. Et les plus beaux moments du concert célèbrent effectivement une collaboration entre des artistes qui étaient faits pour se rencontrer. Chauveau se balade entre l'harmonium, la guitare et le micro chant, agrémenté d'un mégaphone-jouet le temps d'un titre qui constitue sans doute le plus beau moment de la soirée. Tel le regretté Mark Linkous (Sparklehorse) - avec qui on peut lui trouver un air de famille (la taille, les lunettes, le regard saturnien) - il y triture sa voix sur les mélodies mélancoliques lancées par son nouveau backing band de luxe.

Il n'en fallait pas plus pour me promettre de ne plus faire d'infidélités à la programmation toujours alléchante du LU. Rendez-vous est donc déjà pris pour la fin du mois, assis comme ce soir, mais aussi debout, et enfin couché.

Sylvain Chauveau

Astrïd et Sylvain Chauveau

Astrïd et Rachel Grimes

Astrïd

Photos : Matthieu Chauveau

PS : Il y a des places à gagner pour l'édition 2014 du festival Assis ! Debout ! Couché ! au LU dans les concours POPnews ici, ici et ici.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews