Apeiron - Todo Sigue Intacto

04/12/2002, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

APEIRON - Todo Sigue Intacto
(Foehn)

APEIRON - Todo Sigue IntactoAvec Apeiron, c'est déjà Pâques. Je pars donc avec candeur en quête des œufs magiques cachés dans le jardin. Ce dernier se révèle vite immense, très touffu et constitué de plantes étranges, tout droit sorties du dessin animé Les Maîtres Du Temps. La recherche des moments de bonheur ovoïdes n'est pas aisée et demande de la patience. Ainsi en est-il de l'album de ces jeunes pousses originaires d'Espagne : c'est n'est qu'au prix d'une nécessaire persévérance que l'on peut déceler ce qui fait de "Todo Sigue Intacto" un disque si particulier, intrigant et passionnant.
Le trio (Álvaro Lorenzo Pérez, Emilio J. González Pérez et Belén Rodríguez Martínez) ne fait rien pour nous faciliter la tâche, que ce soit en enfouissant les plus pures mélodies sous une grouillante faune électronique aux formes fascinantes ou en parasitant le moindre rythme avec d'autres couches rythmiques, plus cassées. Néanmoins, lorsque tous les éléments ont pris leur place, lorsqu'on a enfin compris comment cette musique s'organise, le bonheur est garanti et tous les œufs se mettent à vibrer à l'unisson.
Difficile de vous expliquer le plaisir orgasmique que le chroniqueur que j'essaie d'être éprouve à vous dire à quel point la musique d'Apeiron est inclassable. Un pirouette pensez-vous ? Certes, après l'écoute de "Todo Sigue Intacto", je serais plus enclin à vous parler d'électronique que de reggae. Mais réduire ainsi cet album reviendrait à en oublier l'essence même, qui va bien au-delà d'étiquettes impuissantes à décrire ce qui a trait à l'émotion. Evoquer un titre comme "Sa Lisière", composé simplement de la discrète voix féminine de Belén Rodríguez Martínez, d'un violon et d'un piano, parler de l'omniprésence d'un mé(lanco)lodica, devraient suffire à vous convaincre que vouloir circonscrire Apeiron dans une catégorie musicale est vain et inutile. "Alfa" illustre également très bien ceci : des percussions minimalistes introduisent la séquence, suivies d'une guitare au ralenti, puis d'une faible voix féminine à l'écho amplifié, le tout s'achevant dans un délicieux accouplement entre un violon et une trompette.
Je ne vais pas vous mentir - vous avez déjà compris -, "Todo Sigue Intacto" n'est pas toujours un disque facile. Mais, avec quelques efforts d'attention et un peu d'imagination, vous goûterez sans retenue aux trésors de ce disque. Scandé sur "Crépitation" comme un hymne à l'évasion sensorielle, "alucinación" est une invitation qu'on ne peut refuser.

Fred

Alfa
Las Palabras Sin Tejado
Crépitation
Citizen
Sa Lisière
Sin Desayunar Voy De Hueco De Ascensor En Hueco De Ascensor. Una Taza De R Crispies
Zia (versión campestre)
Asiento Inquieto/Incomodo
Deneb
Ex








Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals