Angil par Old Mountain Station (et réciproquement)

29/03/2011, par Jean-Charles Dufeu | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Les deux groupes seront en concert ensemble le 30 mars (donc demain) à l'Espace B. Et les deux groupes sont sacrément bons. Vous vous souvenez, on vous a déjà dit ça la semaine dernière. On avait commencé avec un portrait rapide d'Old Mountain Station par Angil, eh bien cette semaine c'est tout le contraire. C'est donc Thomas Richet, chanteur de la formation parisienne, qui répond à deux petites questions sur son comparse d'un soir.

Qu'est-ce que ça signifie pour toi/vous de jouer avec Angil ? En quoi c'est une affiche cohérente (ou non) ?

Mickaël (Angil) est une des premières personnes à nous avoir soutenus, après être tombé sur nos premiers enregistrements sur le Net. Et croyez-moi, à l'époque, il fallait des oreilles aguerries pour déceler le potentiel de nos démos mal foutues. Il avait même parlé de nous dans les Inrocks ! Pour un petit groupe inconnu, ce genre de soutien n'est vraiment pas négligeable, dans un monde où il est difficile d'obtenir ne serait-ce qu'un refus des salles parisiennes (Flèche d'or, La Machine, si vous lisez ces lignes, il est encore temps de répondre à nos mails hebdomadaires). Depuis, on l'a croisé quelques fois et la bonne impression s'est confirmée. Ça fait quelque temps qu'on espérait faire des trucs avec lui, et cette soirée à l'Espace B est la première occasion de concrétiser tout cela.

Et puis, selon moi, Oulipo Saliva est un des meilleurs disques français des dernières années. Carrément. Donc, sans vouloir être obséquieux, c'est un honneur de partager la scène avec lui.

Quant à la cohérence, je serai tenté de dire que oui, rien que pour justifier cette soirée. Mais bon, il me semble qu'Angil and the Hiddentracks sont tellement seuls sur la scène française qu'il faudrait ajouter un groupe de free jazz, du rap, et une fanfare à l'affiche pour être véritablement cohérent.

Comment tu décrirais en quelques mots la musique d'Angil ? Quels points communs et différences notables elle a avec celle d'Old Mountain Station ?

La musique d'Angil est à la fois courageuse et singulière, mais aussi bizarrement très accessible. Et si il faudrait trouver un point en commun entre nos musiques, je pense que ce serait ce soucis de faire des choses "catchy". Pas au sens beatlesien, mais plutôt de manière presque accidentelle, bon enfant, comme les chansons de Daniel Johnston ou même certains Smog. J'imagine que "catchy" n'est pas le premier adjectif qui vient en tête aux personnes qui ont le plaisir de penser à la musique d'Angil, mais malgré ses côtés expérimentaux qui pourraient être chiants, il me semble qu'il y a toujours un côté pop et ludique.

Malgré cela, Old Mountain Station est dans une écriture beaucoup plus classique et traditionnelle que celle d'Angil, ce que nous assumons sans problème. On aimerait bien avoir son flow, mais on sonne invariablement comme les petits blancs nantais que l'on est quand on essaie de rapper.

 

 


 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews