Amiina - Kurr

30/08/2007, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AMIINA - Kurr
(Ever / PIAS) [site] - acheter ce disque

AMIINA - KurrAh.... l'Islande, les fées, les geysers, les paysages lunaires et les musiciens talentueux mais complètement frappa-dingues qui s'en inspirent. Ce serait facile de faire une chronique de "Kurr" ("crou crou de pigeons" en islandais) en parlant de la puissance évocatrice de la musique, peintures étonnantes des paysages susnommés, bande-son pour roadmovie nordique, etc. Mais se serait un peu facile, et ça n'apporterait pas grand-chose.
J'ai découvert Amiina avec leur second ep "Seoul", deux petites vignettes instrumentales cristallines qui rappelaient les débuts de múm et un morceau électro très court mais fascinant qui alliait les bleeps de Four Tet ou d'Isan avec une scie musicale. Trois titres brillants qui invitaient une suite. C'était tellement bien que j'en avais oublié tous mes a priori négatifs sur le groupe (je déteste Sigur Rós avec qui Amiina est régulièrement associé sur scène).
Un an et des poussières plus tard arrive le premier album et la bonne nouvelle est que "Kurr" est une extension de "Seoul" dont on retrouve même une version retravaillée du titre phare. L'album est rempli de vignettes acoustiques ou le quatuor se relaie pour jouer de tous les instruments et saupoudré d'électronique discrète et efficace. Amiina propose près d'une heure de richesse mélodique et de douceur acoustique entre musique de chambre classique et musique de chambre étudiante tard le soir. Sur le triptyque de base du groupe (violons violoncelles, électronique) viennent s'ajouter selon l'humeur (toujours contemplative, sinon mélancolique) des touches de clavecin, d'accordéon, de xylophone, de scie musicale ou de chant discret et parfois dévot qui font évoluer la musique de la rêverie à la contemplation. A mon sens le seul problème de Kurr, c'est que le quatuor a recentré sa musique sur des compositions atmosphériques qui ne décollent que sur quelques titres et a laissé tomber le côté electro-ludique de leurs Eps. Ça fait de "Kurr" un album idéal pour s'endormir ou pour rêvasser mais ça nous prive de tubes a écouter les yeux ouverts en dodelinant de la tête.

Gildas

Sogg
Rugla
Glámur
Seoul
Lúpína
Hilli
Sexfaldur
Kolapot
Saga
Lóri
Bláfeldur
Boga

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews