Alias - Muted

14/01/2004, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALIAS - Muted
(Anticon / Southern Records)

ALIAS - MutedCela fa éjà longtemps qu'on le dit, parmi les courants qui tournent un peu en rond (exception faite de quelques fers de lance, intarissables innovateurs), la musique électronique tient une place de choix. Heureusement, de temps en temps nous parviennent de bonnes surprises ; des artistes qui, sans vouloir changer le cours de la musique, se contente d'un extrême bon goût et d'une grand sensibilité. Alias en fait partie. Au manettes de ce vaisseau, Brendon Whitney. Né à Portland, le garçon a grandi avec les percussions et a découvert le rap à 13 ans ; une révélation qui transpire indéniablement de son dernier opus.it d Malgré un début qui peut laisser dubitatif, à l'image de "Sixes Last", légèrement tribal et peut-être trop polymorphe pour conserver sa cohérence, "Muted" se révèle vite très entêtant. Le titre phare du disque est sans aucun doute "Unseen Sights" auquel Markus Acher de The Notwist apporte sa voix, distance et résignée, semblable à celle que l'on a pu entendre sur certains morceaux de Shrink, similitude renforcée par une électronica crépitante chère aux Allemands sur ledit album. Avec le terrible enchaînement entre "Unseen Sights" et "Shoes Cars And Soft Drinks", on se dit que ça y est, une perle électronique, unique et précieuse, vient de naître. Le second volet de ce diptyque est en effet comme la suite logique et idéale de son prédécesseur, son accélération rythmique et son contrepoids émotionnel. Au sein de cette structure de beat fracassante se fonde des erreurs de programmation tenant l'auditeur en éveil permanent. La rupture de style est évidente et pourtant subtile avec le jazzy et urbain "Caged In, Wasting Away" grâce auquel Alias nous entraîne dans des boucles hypnotiques où l'ivresse prend le pas sur la maîtrise de soi. Dès "Am I Cool Now?", mais surtout avec "The Physical Voice", les premières amours d'Alias se font jour de manière on ne peut plus évidente puisque hip-hop ou abstract hip-hop sont à la carte. Laissant volontiers de côté vitesse et ralentissant sensiblement la cadence, Alias est tout aussi doué lorsqu'il s'agit de développer de longues plages ondulantes, semblables à des cheveux en suspension dans l'eau ("One Obvious Rule", "Lost Friend Advice").
Voilà un disque qui, si je l'avais écouté plus tôt, aurait bien pu faire partie de mon top 10 de l'année passée.

Fred

Beginagain
Sixes Last
Again For The First Time
Unseen Sights
Shoes, Cars, And Soft Drinks
Caged In, Wasting Away
Full Circle Blues
I Would Like To Write A Song That...
Am I Cool Now?
Chew The Fat
The Physical Voice
One Obvious Rule
Lost Friend Advice

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews