Aldéa/Chiossone - Narcophony

09/07/2003, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALDEA & CHIOSSONE - Narcophony
(0101 music / Tripsichord)

ALDEA & CHIOSSONE - Narcophony"L'art est l'aboutissement du chemin par lequel les rêves deviennent réalité". C'est pas moi qui l'ai dit c'est un vieil Autrichien. Cette phrase convient parfaitement à "Narcophony", la collaboration d'Eric Aldéa et d'Ivan Chiossone. Cet album est la matérialisation d'un rêve, la sculpture sonore et narcotique de l'ex Bastärd. Les 3 pièces musicales qui constituent ce projet oscillent entre la contemplation, le flottement et l'hypnose. En jouant sur les drones, les mélodies furtives pour rêveurs insatiables, les deux compères composent des berceuses improbables, des mises en musiques de paysages minimalistes et pourtant oniriques. Chaque morceau laisse une place à l'interprétation de l'auditeur. Grésillements, flûtes fugaces, percussions discrètes, vibrations, la matière première de cette œuvre "ambiant" est aussi diverse que les pièces qui la composent et cependant tout s'emboîte, tout se colle, tout s'imbrique pour ne plus faire qu'un. En tissant ainsi leurs toiles musicales les unes dans les autres, en incluant glitchscapes électro et couches instrumentales plus classiques, "Narcophony" se compose peu à peu en une spirale musicale qui évolue au fil du temps et de l'inspiration des auteurs mais aussi de la personne qui écoute. Car c'est là la réussite majeure de ce disque. L'auditeur fait partie intégrante de l'œuvre et ses humeurs influencent la lecture qu'il fait de la musique. Impossible de définir clairement ce disque, impossible de le ranger, de l'aligner. Ici seul l'espace compte. Un disque à part qui séduira à coup sûr tous ceux qui oseront s'y aventurer.

Gildas

Petit Buddha
Leo
Hasmig

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews