Albums - Dakota Suite, Willard Grant Conspiracy, June Panic

10/07/2000, par lorseau | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DAKOTA SUITE - Signal HillDAKOTA SUITE - Signal Hill
(Glitterhouse) - 
[site]
Avant la sortie de ce troisième album de Dakota Suite, on pouvait lire sur le site du groupe, ou bien sur celui de leur label Glitterhouse, que le leader Chris Hooson voyait les chansons de "Signal Hill" comme la continuité parfaite de ses précédentes compositions ("Songs For A Barbed Wire Fence" et "Navigators Yard"). On ne pourra qu'abonder dans son sens, tant ce nouvel opus vient une nouvelle fois titiller les zones sensibles : l'ouïe et l'estomac. Mélodies spacieuses, délicates, étirées et voix caressante, lassive, amère vont donc une nouvelle fois nous enchanter. Seule petite nouveauté : la trompette est venue s'immiscer plus fortement dans quelques morceaux pour donner toujours plus d'ampleur à des perles telles que "Riverside" et "When Skies Are Grey" (morceau que l'on avait découvert en version démo sur la compilation POPvolume#1).

WILLARD GRANT CONSPIRACY - The Green, Green Grass Of SloveniaWILLARD GRANT CONSPIRACY - The Green, Green Grass Of Slovenia
(Glitterhouse) -
[site]
album uniquement disponible par mail order
Malgré l'avis des trois principaux conspirateurs bostoniens sur ce sujet (voir interview), la musique de WGC est sûrement encore plus poignante en concert qu'en studio. Le premier live "Weevils In The Captain's Biscuit" était déjà un très bel indice gravé, "The Green, Green Grass Of Slovenia" (session enregistrée, en compagnie de membres des Walkabouts, en octobre 1999 pour la radio nationale slovène) est une nouvelle preuve irréfutable. La voix immense de Robert Fisher, qui se lâche dans ces instants et se permet de chanter sans micro..., et les mélodies métronomiques du guitariste Paul Austin prennent une nouvelle dimension en live, une dimension pouvant allègrement tordre les tripes à grand gaillard d'1m90 et lui donner envie de pleurer... et ce surtout lorsque le violon de Peter Van De Bos se met à grincer à souhait sur "Catnat In The Boom Boom Room" ou quand James Apt, le guitariste électrique, s'excite sur le très velvetien "The Visitor". Il est également à noter que cet album contient "Ballad Of John Parker" ("another drinking song" comme dit Robert), morceau qui sera présent sur "Everything's Fine", le prochain album du groupe, qui sortira en septembre.

JUNE PANIC - Horror VacuiJUNE PANIC - Horror Vacui
(Secretly Canadian)
Quasiment inconnu par ici, June Panic a pourtant déjà enregistré, depuis 1990, une dizaine d'albums dont trois sortis chez Secretly Canadian, label où on retrouve les impeccables Songs: Ohia. Mais pour la première fois, il a lâché le petit confort peinard de sa maison et de son 4 pistes pour entrer, en compagnie de membres de Mormoset, United States Three et The Easy Six, dans un véritable studio d'enregistrement. Et le résultat est véritablement parfait : "Horror Vacui" étant un mélange aux petits oignons entre un folk très mûr et une pop hors d'âge, le tout servi, sur de nombreux titres, par une voix qui peut rappeler un tout jeune Dylan, bref avec ce qu'il faut de nasillements vocaux.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews