Albums - Dub Tractor, Two Guys, Angle

18/06/2003, par Fred Tuc | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS par Fred

DUB TRACTORDUB TRACTOR - More Or Less Mono
(City Centre Office / Morr Music)

Quelques minutes d'écoute suffisent en général pour reconnaître la patte de City Centre Offices et/ou de Morr Music. Ici encore, l'erreur n'est pas possible avec cette formation danoise même si son electronica s'acoquine sur ce quatrième album avec une guitare et une basse et si la voix vaporeusement arrangée de Anders Remmer donne une dimension encore plus spatiale à certains morceaux. L'une des réussites de ce disque, derrière lequel seul Remmer se cache, est de nous titiller les oreilles avec des boucles suffisamment amples pour ne pas tomber dans l'autisme, boucles qui sont elles-mêmes mariées à des crépitements d'usage dans cette veine musicale. Quelque part entre Ulrich Schnauss, Pulseprogramming et Static, "More Or Less Mono" est un bel album qui mérite que l'on s'y intéresse de près…


TWO GUYSTWO GUYS - Recorder
(Zeal Records / Poplane) [Site]

Pourquoi se compliquer la vie pour trouver un nom de groupe ? Après tout, ils sont deux, alors pourquoi pas "Two Guys" ? Plutôt que de "guys", il s'agit en réalité de "brothers", les Jones plus précisément, l'un à la guitare et au chant (Cameron), l'autre à la batterie (Ryan). Pas la peine d'être plus nombreux pour donner naissance à un joli manège de chansons pop alternant les titres léger et ceux aux guitares plus lourdes. Les morceaux sont solidement construits et s'ouvrent parfois sur d'inattendus tiroirs, histoire de surprendre les auditeurs exigeants que nous sommes. Quant aux voix, elles ressemblent de très près à celles des deux artisans de Pinback avec qui ces frangins ont d'ailleurs déjà donné quelques concerts. C'est bien, efficace, mais pas inoubliable.


ANGLEANGLE - Silence Is Better Than Nothing
(autoproduit) [Site]

En neuf titres (dont quelques interludes transitoires) d'une musique électronique (chantée) aux atours parfois pop et souvent rendue bien sombre par la moiteur ambiante, Angle parvient à créer une réelle atmosphère qui fait assez rapidement penser à Encre, Hood, mais aussi à dont les membres semblent d'ailleurs assez proches. Ce disque, écrit par Andrew Richards et Sylvain Closier, a bénéficié de la bienveillante production de Joan Cambon dont la dernière oeuvre en compagnie de Sylvain Chauveau sous l'étiquette Arca avait pour titre… "Angles". Hasard ou référence délibérée, toujours est-il que les morceaux ici présents sont bien troussés et enfoncent un nouveau clou dans cette scène électro-dépressive française décidément bien inspirée.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals