Albums - angil, Brainpool, Watoo Watoo, South

25/05/2001, par Jean-Christophe Mauger | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS - par Jean-Christophe, Rodérick et Guillaume

ANGIL - Ha ha !ANGIL - Ha ha !
(Premier Disque)

Le premier disque d'Angil (nom que se donne en fait Mickaël Mottet, seul pilote à bord) est un joyeux fourre-tout existentiel, une mise à nu sans aucune retenue...Il met le paquet là où d'autres feraient dans l'économie. Par moments, le résultat est assez aride (how fun), mais le plus souvent, Angil touche sa cible avec son folk trituré, notamment sur les deux petits bijoux de l'album : le très touchant my new production et le magnifique (mais trop court) all the songs
A suivre donc.

(Rodérick)

WATOO WATOO - Curiosités?
(Blackbean and Placenta) - site

Drôle d'oiseau que ce Watoo Watoo là, qui enregistrerait soi-disant principalement pour son chat. C'est dommage, même si ça part d'une bonne intention (j'aime bien les chats) parce que sous un très bon patronnage (une reprise de Felt donne le ton pour commencer, une du Wedding Present conclut presque), cet album de curiosités (et oui) recèle quelques belles perles, de "Seasons" (inédit des Field Mice ?) à "Gold Mine" (superbe) en passant par "Pictures of A Lost Friend" (très joli) et "La Fuite en arrière" (la collaboration cachée entre Heavenly et les Calamités ?). Malgré quelques titres un peu plus dispensables ("Raccrochez c'est une horreur", une reprise de Gainsbourg quasiment digne de son titre... mais tout le monde a le droit de se faire plaisir de temps en temps), cette collection pour les fans entretient avec soin la flamme d'une tweepop bricolée et touchante telle qu'on n'en fait (presque) plus. (Guillaume)



BRAINPOOL - You are hereBRAINPOOL - You are here
(Poplane).
Alors que leurs compatriotes des Cardigans avec leur pop bubblegum se sont frayés un chemin jusqu'aux premières places européennes, Brainpool reste obstinément coincé en milieu de tableau du championnat de deuxième division de Suède - et ce n'est pas ce quatrième ou cinquième album qui va les aider à s'en sortir. Difficile en effet de prétendre aux accessits quand on possède un style aussi ostensiblement daté - en gros les synthés aigrelets, les batteries élastiques et les voix trafiquées rappelleront aux vétérans le désert des Tartares musical que furent les mid-eighties. De cette époque, Brainpool a parfois retenu la crème (un sens de la mélodie pop insidieuse qui rappelle les Cars), tout en la mêlant à un certain pompiérisme caractéristique des scandinaves (les King of Convenience constituant à cet égard une heureuse exception). Pour être juste, il y a dans "You are here" suffisamment de refrains stupidement efficaces - "God bless free radio" et "Here comes the week-end" sont les plus marquants- pour accepter d'aller prendre une douche avec ce disque en fond sonore.

SOUTH - From here on inSOUTH - From here on in
(Mo'wax/Source)
Première signature "pop" du label de James Lavelle Mo'Wax, South est un groupe de jeunes shoegazers britanniques qui se sont visiblement imprégnées de la musique des Stone Roses période "Second coming". On ne saurait le leur reprocher - tout le monde a droit à sa petite faiblesse mais encaisser 70 minutes de leur fixette mancunienne, même excellement produite par un James Lavelle qui a été plus lucide dans ses choix, est un prodige largement hors de portée du chroniqueur moyen. Vous l'aurez compris, ce disque est mortellement ennuyeux : rythmique à la va comme je te pousse, voix sans relief et une idée de song-writing toutes les demi-heures. Les plus indulgents sauveront peut-être "Run on time", seul morceau où apparaît péniblement un embryon de mélodie intéressante, les autres piqueront vite fait le roupillon qui s'impose

(Jean-Christophe)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews