Albums - Golden Smog, Minus 5

21/09/2006, par Jean-Christophe Mauger | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS par Jean-Christophe Mauger


GOLDEN SMOG - Another Fine Day
(Lost Highway / Universal) - acheter ce disque

 

 

THE MINUS 5 (Yep Roc) - acheter ce disque

 

 

A la question "Que fait John Tweedy entre deux albums de Wilco ?", ces deux disques apportent un début de réponse : il enregistre avec ses potes ce qui montre, en dépit d'un caractère que chacun s'accorde à reconnaître comme ombrageux, qu'il lui en reste encore. Autour de Wilco a d'ailleurs toujours gravité une diaspora aux ramifications multiples, allant de la pop ensoleillée d'Autumn Defense (le groupe du bassiste John Stiratt) jusqu'aux expérimentations barrées de Loose Fur, en passant justement par les satellites qui nous occupent aujourd'hui. Golden Smog et le Minus 5, formations à géométrie très variable, pourraient d'ailleurs être qualifiés de "super groupes" s'ils n'étaient pas en fait composés de musiciens issus globalement de la deuxième division de la pop US - celle qui alterne indifféremment plates imitations de "September Gurls" et fulgurances mélodiques à grimper aux rideaux.

Même si la nostalgie est la pire des menteuses, on se souvient avec émotion du précédent album de Golden Smog ("Weird Tales", 1998) qu'on pouvait aisément qualifier, avec cinq bières dans le nez, de meilleur disque de power-pop des dix dernières années. Probable qu'il faudrait vider tout le bar pour en dire autant de celui-ci, "Another Fine Day" peinant à tenir la distance (longue, 64 minutes) et les promesses d'un succulent début. Who's to blame? Pas Tweedy en tout cas, dont la participation est aussi impeccable que maigre : deux magnifiques ballades acoustiques "Long Time Ago" et "Listen Joe", écrites par lui en attendant que ses toasts finissent de griller, et une savoureuse relecture du "Strangers" de Dave Davies. Non, la faute en incombe au contingent Jayhawks, noyau dur du groupe, qui ne s'est manifestement pas relevé de la panne d'inspiration qui a conduit à sa mise en sommeil : le jingle-jangle de "5-22-02" et la pétaradante mélodie de "Corvette" ne permettent pas d'absoudre une palanquée de chansons qui sentent la sueur et le remplissage. Mais bon on est en 2006, les lecteurs MP3 existent et on ne vous en voudra pas, en sélectionnant les meilleurs titres, d'enlever à cet album le peu de cohérence que ses auteurs ont essayé d'y mettre.

Au vu du rutilant pistolet sur fond noir de la pochette, la communauté de fans du Minus 5 (suffisamment abondante pour tenir sur un Zodiac sans le faire chavirer) a baptisé ce disque le "Gun album". Va donc pour le Gun album, d'autant que ce surnom lui va bien. Comme d'habitude, le leader Scott McCaughey a rassemblé autour de lui des habitués (Tweedy, Peter Buck ou Ken Stringfellow) et des invités surprises (Colin Meloy des Decemberists, Morgan Fisher de Mott The Hoople), et a gardé en rayon la même artillerie : une passion pour les groupes en "Bea-", une causticité évidente dans les lyrics ("Cemetery Row is not such a bad place /Don't you want to go?") et un farouche sens mélodique. L'ouverture et le titre de clôture évoquent l'esprit du meilleur Lennon solo (celui de "Instant Karma" avec les vocaux qui rebondissent comme une balle) et entre les deux, McCaughey défouraille ses chansons sans laisser à sa plume le temps de refroidir : que ce soit sur le costello-harrisonnien "Leftover Life to Kill", la savamment construite "Hotel Senator" ou l'addictive "Cemetery Row W14", les salves du Minus 5, nerveuses et précises, font toujours mouche. "I like you with a gun" chante McCaughey sur ce disque : on lui retourne le compliment.

 

GOLDEN SMOG - Another Fine Day

Another Fine Day
You Make it Easy
Another Fine Day
5-22-02
Long Time ago
Corvette
Beautiful Mind
Listen Joe
Cure for This
Hurricane
Strangers
Frying Pan Eyes
Gone
Never Felt Before
I Can
Think About Yourself

THE MINUS 5

The Gun Album
This Rifle Called Goodbye
Aw Shit Man
Out There on the Maroon
My Life as a Creep
With a Gun
Cemetery Row W14
Twilight Distillery
Cigarettes, Coffee and Booze
Leftover Life to Kill
Hotel Senator
Bought a Rope
All Worn Out
Original Luke

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews