Albums - Doug Hoekstra - Saint Thomas - Knife In The Water

29/07/2000, par lorseau | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS - par Lorseau

DOUG HOEKSTRA - Make Me BelieveDOUG HOEKSTRA - Make Me Believe
(One Man Clapping/Round Tower) -
[site]
A force de traîner sur les mailing lists d'alt-country, d'americana, de rootsy music etc, on finit par faire de très bonnes rencontres musicales. Celle avec Doug Hoekstra s'est passée sur le webzine anglais Flyin' Shoes où le monsieur est un des nombreux contributeurs. Doug n'est pas un petit nouveau dans le secteur puisqu'il a déjà sévi dans Bucket Number Six (groupe influencé par Johnny Cash, Hank Williams) et sorti précédemment deux albums solo. Mais, pour la première fois, un de ses disques arrive en Europe grâce au label anglais Round Tower. Doug cite dans ses principales influences les Beatles, Bob Dylan, Leonard Cohen, Van Morrison et les Kinks et, au vu de son travail, on pourra aisément affirmer que la digestion s'est très bien déroulée : le nashvillien d'adoption a parfaitement ingurgité ces chansons et rythmes folk/country/pop et, tout en restant fidèle à cet axe musical, il en ressort des créations fortement personnelles, des chansons qui s'appuient sur la voix douce et délicate de Doug (aidée par les choeurs folk et féminins de K.K. Falkner) susurrant ses petites histoires de la vie quotidienne.

ST THOMAS - Surfer's MorningST THOMAS - Surfer's Morning
(Darjeeling Sounds)
Après la découverte, l'année dernière, du label bonzaï Dajeeling Sounds et de ses habitants (les bidouilleurs folkeux Paloma et Ring), voici de nouveau un lascar à la fois commandant de bord, quartier-maître et matelot. Thomas Hansen qui se cache sous le nom de St Thomas est, comme son camarade de Ring, un gars du grand nord (Norvège) et comme l'ensemble des habitants du label un adepte des rythmes torturés du grand ouest : folk cabossé et country habitée. Sur "Surfer's Morning", St Thomas nous démontre qu'il est évident avec trois bouts de chandelles, une guitare acoustique, un banjo, un hamonica, un clavier... et surtout une âme de gamin emboîtant ses lego pour en faire un château-fort, de créer des mélodies simples, profondes et surtout entêtantes. 

KNIFE IN THE WATER - Red RiverKNIFE IN THE WATER - Red River
(Glitterhouse) - [site]
L'année dernière, Knife In The Water nous avait délivré "Plays One Sound And Others", leur premier album, qui mélangeait folk douceâtre et pop amère. Avec "Red River", les Texans pas joyeux forgent un univers qui paraît encore plus sombre et plus introspectif. Les voix, grave pour Aaron Blount (le leader du groupe) et fragile pour Laura Krause, sont subtilement traînantes et mettent en valeur des mélodies étirées et habillées par une pedal-steel omniprésente. Un album qui donnerait presque envie, en cette période estivale, de s'enfermer dans le noir pour mieux ressentir les gros frissons venant nous parcourir le corps...

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals