Acetate Zero - Crestfallen, morceau par morceau

01/03/2005, par Guillaume Sautereau | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ACETATE ZERO

C'est l'hiver et vous ne le savez peut-être pas, mais cet hiver a sa bande originale : "Crestfallen". Derrière ce titre quelque peu inquiétant se cache le troisième album des Parisiens d'Acetate Zero. Peut-être plus ouvragé que son prédécesseur, le toujours essentiel "Ground Altitude", "Crestfallen" constitue un ensorcelant monde à part, dont nous avons demandé à Stéphane, membre du groupe et par ailleurs tenancier du recommandé magasin de disques Festen, de nous faire découvrir les arcanes, morceau par morceau, avec deux titres en écoute à l'appui.

Frozen
Un hymne au froid glacial, tellement sec et perçant qu'on a l'impression que plus rien ne compte.

The Sad Beautiful Quintessence
Je pensais que ça serait le dernier morceau qu'on ferait, et d'ailleurs l'idée d'un nouvel album était très nébuleuse.
La version démo baignait véritablement dans le sang, l'apocalypse du pauvre. Sans issue. Finalement, on a continué à faire plein d'autres titres, alors on l'a retravaillé en évitant brillamment de le rendre parfait.


The Collide of Your Mouth
Fab et sa satanée reverb

December Sounds Like That
Fab et sa chasse gardée. Et de la peine.

Storm Perspective Means Everything
Fab & stphn vintage : composé et enregistré en 1/2 heure. Xpressway forcément.

Haze of Nostalgia
Inconstance + MXR = White noise. Même si notre fascination pour le bruit est évidente, on continue aussi à faire des morceaux dans la lignée 'Softcore paradise', c'est inévitable. Le line up s'est renforcé, les possibilités sont plus grandes, et chacun essaie à sa manière, comme Fab et son banjo ou Jo avec ses nappes delay.


Ocean Rover
Elsa de l'autre côté : enregistré en beaucoup plus qu'1/2 heure. Softcore as fuck.

Sunrise
Un morceau aérien presque ambient avec la montée de 6 ou 7 guitares en guise de rampes de lancement. On en avait enregistré bien plus. Plus Vibracathedral que Slowdive qu'il n'y paraît.

Ode to Admittance
Enregistré également très vite, notamment la guitare fuzz, capturée en une prise. La première prise est quasiment toujours la meilleure de toute façon. D'ailleurs, on en fait rarement 2. Comme Ben Chasny.
Ecoutez "Ode to Admittance" (MP3)


I don't Know How
Ce titre devait être remixé au départ par Berg Sans Nipple, mais ça leur a pris plus de temps que prévu et finalement c'est pas plus mal. On s'est déjà fait beaucoup remixer , 8 ou 9 fois, ça n'a pas toujours été probant. La relecture de Remote Viewer est sans conteste celle qui fut la meilleure.
Ecoutez "I Don't Know How" (MP3)

Bright Delight Flame
Romantisme et renoncement (sans arriver aux genoux des Field Mice). Un titre qui prend une autre dimension quand on la joue en concert.

Drowsiness & Dizziness
Fab et Stphn durant la même session que "Storm Perspective", pour tuer le temps qu'il restait avec un versant expérimental à la limite de la déconstruction. Une approche qu'on a toujours adorée et qu'on retrouve dans nos influences, d'Alastair Galbraith à Sunplexus. Notre son est souvent le produit d'une vaine tentative à maîtriser l'aléatoire.

Dust Between
LoBox en action. Un morceau typique d'Acetate Zero avec une mélodie sur la corde raide. On a de nouveaux morceaux bien plus radicaux que celui-ci, sans doute pour amortir le temps passé pour installer les tonnes de pédales d'effet que certains membres s'achètent (et se repassent). C'est comme une vraie guerre froide, sans se concerter, la course à l'armement continue. On est quand même conscient qu'une seule guitare acoustique peut bien plus résonner que 3 guitares surdopées.

Festen
Un hommage évident au magasin, car après tout, une bonne partie de cet album y a été enregistrée et mixée. Le morceau lui ressemble : minimal et non imposable. Comme l'a été le label Orgasm. Des tas de groupes cantonnés aux cdr me demandent de le réactiver. Avec 2 seules conditions : pas de cd et pas de distributeur. Comme avant. Un lathe cut d'Acetate Zero est en projet.


Ascend Halti And Then Head North
L'itinéraire royal pour passer de la Norvège à la Finlande. En tout cas, c'est par ce chemin que je passerai un jour. Je me le suis promis. La Finlande, l'autre Nouvelle Zélande.

Propos recueillis par Guillaume
Sites web : Acetate Zero - Arbouse Recordings

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews