A Hawk and a Hacksaw - The Way The Wind Blows

09/11/2006, par Nicolaz | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

A HAWK AND A HACKSAW - The Way The Wind Blows
(Leaf / PIAS) [site] - acheter ce disque

A HAWK AND A HACKSAW - The Way The Wind BlowsEn ce début de 3ème millénaire, la musique tzigane a la cote. Jeremy Barnes, leader de A Hawk & A Hacksaw, semble avoir été conquis par sa collaboration au premier album de Beirut, qui s'agrémentait d'éléments propres au genre sans pour autant totalement s'y couler. Il pousse ici plus loin l'expérience. A un point tel que si vous tombiez par hasard sur ce disque et qu'il manquait la pochette, vous ne pourriez pas imaginer qu'il s'agisse d'autre chose que d'un disque de musique traditionnelle roumaine. Ce qui soulève une question : comment un Américain de souche (a fortiori sédentaire bien qu'il ait un peu voyagé) peut-il ainsi prétendre parvenir à saisir la substance d'un genre musical et se l'approprier le temps d'un disque tout en étant étranger à la culture dont il est issu ? Par ailleurs, quel intérêt cela représente-t-il ? En l'occurrence, Jeremy Barnes semble le faire pour le plaisir. Soit. De là à rendre publiques ses divagations...

Issu d'un milieu musical résolument folk, puisqu'il est plus connu pour avoir été membre de Neutral Milk Hotel, ses livraisons précédentes s'affiliaient plus au genre qu'on étiquette communément "post-rock". La dernière d'entre elles, "Darkness At Noon", était une belle réussite et justifiait qu'on porte beaucoup d'espoirs en ce garçon. On s'attendait ainsi à le voir approfondir son raisonnement et nous soumettre une copie d'une qualité au moins égale à la précédente. Nos espoirs sont déçus. Tout commence en fait lorsque - apparemment emballé par les BBC radio 3 Music Awards - il passe un coup de fil à Fanfare Ciocarlia, groupe roumain lauréat du titre de "Meilleur groupe européen" cette année. Il faut ajouter que cette distinction a été remportée par Amadou & Mariam pour le continent africain sur la foi de leur chef d'œuvre "Un dimanche à Bamako". Ça doit être là que les choses ont mal tournées... Ils se mettent d'accord, et A Hawk & A Hacksaw part installer son studio sur leur campement en Roumanie. Imaginez vous la belle aubaine : un jeune Ricain un peu illuminé qui leur propose d'enregistrer un album avec lui, de le distribuer à l'échelle mondiale et qui se déplace à ses propres frais...

Allez plutôt faire un tour sur un camp de romanichels en partance quelque part dans le sud de la France. A n'en pas douter, le résultat sera plus convaincant et empreint d'émotion. On ne peut pas dire que l'écoute de l'album soit un supplice, mais on s'ennuie ferme. Le disque peut malgré tout présenter un intérêt pour celui qui souhaite compléter sa collection de pochettes figurant des oiseaux (très à la mode ces temps-ci, ce qui fait d'autant plus passer ce frisbee pour un attrape-nigaud). Au programme ici, le pinson.

Nicolaz Guidon

In the River
The Way the Wind Blows
Song for Joseph
Fernando's Giampari
God Bless the Ottoman Empire
Waltz for Strings and Tuba
Oporto
Gadje Sirba
The Sparrow
Salt Water
There Is a River in Galisteo


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals