10 raisons d’aller au Rock Dans Tous Ses Etats à Evreux les 26 et 27 juin

16/06/2015, par Séverine Garnier | Festivals |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Dans un contexte où les festivals sont mis à mal quand ils ne sont pas purement et simplement rayés de la carte, profitons de ceux qui nous entourent :


1) Parce qu’avec ses 32 éditions au compteur, le Rock Dans Tous Ses Etats à Evreux est le festival de musiques actuelles précurseur en Normandie. Et parce qu’on ne se lasse pas de Jon Spencer et son Explosion de Blues.

 

2) Parce que la Tecktonik nous a bien fait rigoler et qu’on est complètement fou de Yelle.

 

 

3) Parce que c’est le lieu pour observer les tendances mode de la tranche 15-25 ans et piocher des idées de déguisements pour nos soirées costumées. Peut-être que l'immanquable Rich Aucoin arborera son tee-shirt à l’effigie de Jacques Chirac !

 

4) Parce qu’on entonnait des chansons paillardes dans la navette nous menant au Parc Expo de Rennes pendant que Kid Francescoli jouait aux Bars en Trans. On ne manquera pas cette fois la pop sensuelle des Marseillais.

 

5) Parce qu’on était embourbé sur le parking au moment de se laisser assourdir par Metz sur la malouine scène des Remparts l’été dernier.

 

6) Parce que le concert parisien de Fidlar est complet et qu’on a renoncé au marché noir, alertes RSS et autres sites de billetterie de seconde main.

 

7) Parce qu’aucun membre de notre famille n’a retenu le dernier week-end de juin pour être baptisé, communié ou se marier. Rien ne viendra nous priver du son et lumière d’Ez3kiel.

 

8) Parce qu’on ne fait pas de poney et que c’est l’unique occasion de fouler l’hippodrome tout en appréciant les projections hypnotiques de Thylacine.

 

9) Parce que le syndrome grippal hivernal nous a privé du concert d’H-Burns en février dernier à l’Abordage, la salle de concerts d’Evreux depuis 1983 dont l'histoire est relatée dans un livre dont on vous recommande la lecture. 

 

10) Parce que c’est le meilleur moyen d’aller fêter les résultats du bac, soutenir la scène locale (Tallisker, You Said Strange et Aloha Orchestra) ou s’agiter sur le dancefloor à ciel ouvert au son des DJ écossais Rustie et Hudson Mohawke. 

 

Parce qu'on y va tous les ans sans condition et qu'il n'y a pas de raison que cela change... 

Le reste de la programmation est à découvrir sur le site du festival

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals