Yeah Yeah Yeahs

on 7/3/11 | permalien | Retour à la fiche artiste

Dour Festival, 18 - 21 Juillet 2013 (26/07/2013)
Décidément 2013 est l'année des anniversaires. Après les 15 ans de Solidays et les 25 des Eurockéennes voici venu le tour des 25 ans du Dour Festival. Après 4 jours sur place, j'ai compris quelque chose : ce festival là n'est pas comme les autres.  
lire l'intégralité de l'article
Yeah Yeah Yeahs - "Skeletons" (27/01/2010)
Avec son crescendo irrésistible, sa rythmique conquérante et ses claviers dignes d'un film de science fiction, "Skeletons" était probablement un des titres les plus réussis du troisième LP de Yeah Yeah Yeahs. Voici enfin la vidéo officielle, tournée dans un cimetière, où l'on peut voir Karen O interpréter une sorte de figure spectrale...
lire l'intégralité de l'article
Rock en Seine - Edition 2009 : Oasis, Yeah Yeah Yeahs, Madness, Vampire Weekend, Bloc Party, Vitalic, Noisettes, The Horrors, You and You, Yann Tiersen, Faith No More, School of Seven Bells, Birdy Nam (16/09/2009)
La nouvelle livraison du festival clodoaldien, annoncée à grand renfort de têtes d'affiche exclusives en France, avait pu décontenancer dans un premier temps : avec Oasis (on en reparle), The Offspring ou Faith No More, on ne craignait rien pour la fréquentation du lieu, apprécié des Français et de leurs voisins (Anglais venus - les pauvres - pour leurs Mancuniens préféres, Espagnols, entre aut...
lire l'intégralité de l'article
Rock en Seine, premières réactions (31/08/2009)
Le festival francilien s'avançait cette année avec une programmation d'équilibriste, entre gros lourdauds sur le retour, une pincée de folk, pas mal de fluo et tout le reste. Pas évident de se fondre dans le public de Rock en Seine, où se côtoient jeunes adolescents grimés en MGMT, rockers BCBG ou encore pseudo-roots. Les trois envoyés...
lire l'intégralité de l'article
Les Eurockéennes - Édition 2009 : The Feeling of Love, Emiliana Torrini, Chapelier Fou, Yeah Yeah Yeahs, The Kills, The Prodigy (24/07/2009)
Quelques heures avant le début des festivités, on en profite pour revivre les éditions précédentes et ennuyer les fans de Slipknot en passant de la stax soul à fond les ballons. L'envie de partager ces trois jours de musique est bien là, donc en route !
lire l'intégralité de l'article
Eurockéennes 2009 : Premières impressions (05/07/2009)
Après deux jours de concerts, il est évident que l'édition 2009 du festival des Eurockéennes ressemble fortement à la précédente. On retrouve des têtes d'affiche quelque peu passées de mode (The Prodigy, Cypress Hill), ou franchement en décalage avec la vocation d'exigence que l'on attend à POPnews (Olivia Ruiz, Wampas). On ne peut,...
lire l'intégralité de l'article
Yeah Yeah Yeahs - It's Blitz! (06/04/2009)
Single atomique. Production à décoller le papier peint. Chant décomplexé. Voilà ce qu'on peut lire un peu partout dans la presse anglo-saxonne, qui compare déjà "It's Blitz" à un Joy Division version disco, ou encore à un croisement entre le dernier Muse et Daft Punk, cette dernière comparaison étant largement suffisante pour s'empresser de rebrousser chemin.
lire l'intégralité de l'article
Land of Talk, un groupe dont on va reparler (21/09/2007)
D'Arcade Fire à Broken Social Scene, on s'est habitué ces dernières années à voir débouler les groupes canadiens en grande formation, avec au minimum trois guitares et une section de cuivres. Rien de tout cela chez les Montréalais de Land of Talk, qui se contentent du bon vieux trio guitare-basse-batterie. Comme chez Dinosaur Jr ou PJ Harvey...
lire l'intégralité de l'article
Yeah Yeah Yeahs - Show Your Bones (03/05/2006)
Il y a trois ans, ce trio new-yorkais déboulait de nulle part la fièvre chevillée au corps, imposant sans peine son punk rock poseur. Le public médusé découvrait alors l'excentricité incendiaire de Karen O et de ses deux acolytes. Soudain propulsés dans la hype, les YYY semblaient vouloir en découdre ou faire l'amour avec tout le monde. Je me souviens alors m'être jeté dans le bain sans aucune ...
lire l'intégralité de l'article
Future Soundtrack for America (27/09/2005)
Rappelez-vous, c'était à l'automne 2004. George W. Bush rempilait à la tête de la première puissance mondiale, exaltant le patriotisme exacerbé de millions de citoyens américains, douchant ceux qui croyaient sincèrement à une alternance politique dans leur pays. Même si les acteurs de l'opposition ont encore la gueule de bois, l'enthousiasme soulevés dans les milieux associatifs, intellectuels ...
lire l'intégralité de l'article

  • Facebook
  • Twitter
Retour à la fiche artiste

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews

les artistes