Acetate Zero

on 7/3/11 | permalien | Retour à la fiche artiste

Acetate ou jamais (05/06/2008)
Quel est le point commun entre Ilie Nastase et Acetate Zero ? A priori, aucun... à part que le tennisman roumain était sur le plateau de l'émission "Ce soir ou jamais" de Frédéric Taddeï lundi dernier alors que le groupe jouait "One to Count Cadence", extrait de son dernier album "Civilize the satanists". Hop, sur DailyMotion : Acetate...
lire l'intégralité de l'article
Acetate Zero - Civilize the Satanists (24/04/2008)
Ce groupe a une classe folle, faut-il le répéter ? Sans doute, il le faut, car Acetate Zero, malgré une discographie impeccable, reste un secret trop bien gardé. Bon gré, mal gré, le côté culte de l'affaire finit par faire partie intégrante du projet, après tout. Mais après plus de dix ans de "carrière" - guillemets de précaution avant d'utiliser les mots qui fâchent -, Acetate Zero ne baisse p...
lire l'intégralité de l'article
Acetate Zero - Crestfallen (10/05/2005)
Déjà quelques années - une décennie presque - qu'on suit le parcours de la formation de Stéphane Recrosio, disquaire émérite (Festen à Paris) et artisan besogneux (le label Orgasm dont on attend le retour), qui, au sein d'Acetate Zero, met en pratique sa propre philosophie musicale : l'émotion avant le son, le contenu avant le contenant.
lire l'intégralité de l'article
Acetate Zero - Crestfallen, morceau par morceau (01/03/2005)
C'est l'hiver et vous ne le savez peut-être pas, mais cet hiver a sa bande originale : "Crestfallen". Derrière ce titre quelque peu inquiétant se cache le troisième album des Parisiens d'Acetate Zero. Peut-être plus ouvragé que son prédécesseur, le toujours essentiel "Ground Altitude", "Crestfallen" constitue un ensorcelant monde à part, dont nous avons demandé à Stéphane, membre du gro...
lire l'intégralité de l'article
Acetate Zero - Interview (04/06/2003)
Avec humilité et discrétion, Acetate Zero poursuit son évolution lente au fil d'un parcours discographique aussi épars que précieux. Avec "Ground Altitude", quelques lumières se sont enfin tournées vers le quintet. A l'image de leur musique qui semble toujours en équilibre instable entre évidence pop et digressions soniques, les membres d'Acetate Zero hésitent toujours entre propos de passionné...
lire l'intégralité de l'article
Acetate Zero - Ground Altitude (18/12/2002)
J'aime ce disque. Jusque-là, rien que du très habituel, il m'arrive souvent d'aimer des disques et de vous embêter avec. Sauf que là, je dois vous confesser les plus grandes difficultés à vous exprimer ce qui me le fait aimer de manière pertinente.
lire l'intégralité de l'article
Singles - Sébastien Schuller, Acetate Zero, Saint Joan (27/11/2002)

lire l'intégralité de l'article
V/A - Performance#1 - An Intercontinental Compilation (04/09/2002)
"Giving a shit about music", c'est la simple mais éloquente déclaration d'intention qui, en plus d'orner ses pochettes, préside à la destinée du label parisien Intercontinental et conséquemment à sa première compilation CD. Cela peut paraître évident comme leitmotiv, dit comme ça, mais l'impression que les titres présents ici ont été compilés avec passion et, oserai-je le dire, amour, est rare ...
lire l'intégralité de l'article
Singles - Trembling Blue Stars, Hyperclean, Acetate Zero, So Happy (28/11/2001)

lire l'intégralité de l'article
singles - Acetate Zero - The Jealous Sound - Jack - Paloma (17/01/2001)

lire l'intégralité de l'article
v/a - But Solid - A See-Through Compilation (25/05/2000)
Beauté calme avant la tempête, c'est un peu le plus court chemin pour expliquer ce à quoi cette compilation aspire.
lire l'intégralité de l'article

  • Facebook
  • Twitter
Retour à la fiche artiste

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals

les artistes