Loading...
Disques

Special Friend – Ennemi commun

Deux ans après un EP remarqué, le duo franco-américain Special Friend revient avec son premier album. Tout en conservant une réelle simplicité, celui-ci présente un son clairement plus épuré, pour une indie pop légère et minimaliste qui nous touche bien souvent.

C’est en région parisienne que le duo Special Friend s’est formé. Tout a commencé quand l’Américaine Erica Ashleson cherchait à y apprendre la batterie. Connaissant le groupe parisien Young Like Old Men, elle a profité de leur studio de répétitions pour s’entraîner sur l’instrument. Dans ce studio, elle a alors retrouvé le guitariste du groupe, le Français Guillaume Siracusa. Tous deux ont commencé à répéter ensemble, arrivant rapidement à composer quelques morceaux. Tout cela s’est déroulé en 2017 et a fini par aboutir, deux ans plus tard, à la sortie d’un premier EP sans titre. Celui-ci s’avérait déjà très séduisant, en particulier par la simplicité et la spontanéité qu’il dégageait. Encouragé par la réception très positive de cette première sortie, le duo s’est décidé à continuer l’aventure en passant désormais au long format. L’enregistrement de ce premier album a eu lieu à Montreuil, dans la maison d’une amie durant l’été 2020, et a été supervisé par Vincent Hivert, qui avait notamment travaillé sur “Juillet”, le second album d’En Attendant Ana.

D’emblée, à l’écoute de ce premier opus, même si la spontanéité est toujours de mise, il apparaît très clairement que les deux amis ont affiné et épuré leur son. Autant l’EP avait un son assez rêche et épais et était plutôt rythmé, autant l’album est un modèle de légèreté et de calme, tout en conservant un certain côté noisy par moments. Tant au niveau de l’instrumentation que du chant, de l’espace est laissé au cœur des chansons, minimalisme et dépouillement étant les deux principes qui semblent avoir gouverné à l’élaboration de ce disque.

Sur celui-ci, les chansons reposent souvent sur un riff de guitare qui se répète en boucle, sobrement accompagné par un jeu de batterie très simple. C’est le cas dès “Motel”, le morceau d’ouverture, avec son riff léger et entêtant, sur lequel, d’une voix douce, Guillaume chante en anglais pendant qu’Erica fait les chœurs. Sur l’album, le duo se partage le chant (toujours en anglais) mais il peut aussi chanter à l’unisson et proposer alors de très belles harmonies vocales. C’est l’une des autres caractéristiques de ce disque, la place plus grande accordée aux voix qui s’accordent, se mélangent et se détachent au fil des titres. C’est ce que l’on peut constater dès le titre suivant, la chanson éponyme, où le chant harmonisé du duo se positionne sur un rythme entraînant et accrocheur.

Par la suite, que ce soit avec “Destructionist”, un modèle de langueur comme en apesanteur, “Manatee”, un morceau à la beauté lente et gracieuse, ou “Movement of the Planets”, un titre presque folk, posé et contemplatif, l’auditeur ressent une vraie proximité avec la musique du duo, cette indie pop légère et minimaliste qui séduit de plus en plus au fil des écoutes. Au milieu de l’album, avec les titres “Hazard” et “Forest”, ça s’anime quand même très sérieusement, le climat étant plus orageux et bruyant, tout en restant toujours très pop. Vers la fin de l’album, on remarque particulièrement “Pastel”, morceau en deux parties où une seconde assez frénétique succède à une première beaucoup plus calme, pour une durée excédant les quatre minutes, les autres chansons ne dépassant guère les deux minutes pour la plupart. L’album se termine d’ailleurs avec “HCM”, un court titre d’à peine deux minutes, où l’absence de batterie renforce son aspect doux et enchanteur.

Avec son passage au format long, Special Friend réussit donc complétement à nous séduire et nous toucher par la légèreté et la simplicité que dégage le duo. Le groupe avait déjà pu donner quelques concerts par le passé. Espérons que de meilleurs auspices se présenteront à nous très bientôt, afin qu’il puisse défendre cet album sur scène. Il le mérite amplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *