Loading...
DiversInterviews

Un tour en ville #15

Dans le domaine de la culture, au sens large, le couvre-feu puis le confinement ont compromis bon nombre de spectacles et de publications. Jusqu’à poser la question de la pérennité de certains lieux de diffusion, de quelques structures indépendantes et de projets artistiques. Dans les grandes villes, au ralenti, nous interrogeons musiciens, acteurs des sphères indés et autres pour prendre le pouls de la cité. Malgré le marasme, l’espoir demeure et des initiatives se font jour… qu’il est urgent de soutenir.

Bordeaux

Julien Pras, artiste solo, chanteur de Mars Red Sky et moitié du duo Queen Of The Meadow avec Helen Ferguson

Comment c’était avant ?
L’année 2020 s’annonçait plutôt bien pour ma part, notamment avec Mars Red Sky. Nous avions une belle brochette de dates françaises et même une tournée aux Etats-Unis prévue au printemps. On était en pleine tournée quand le couperet est tombé, et en route pour La Vapeur à Dijon quand on a dû rebrousser chemin, le 13 mars. On a toutefois eu la chance d’avoir ce concert recalé en octobre, ainsi que deux autres dates, à Orléans et Poitiers.

Quelle est la situation actuelle de la ville ?
Difficile pour moi d’en parler car j’avoue que je ne suis pas beaucoup sorti, même quand on avait le droit. Heureusement que d’autres sont plus dynamiques, à l’image de Martial, disquaire chez Total Heaven, qui avait eu la gentillesse de venir me livrer un disque-cadeau d’anniv’ en mars dernier.

As-tu des motifs d’espoir ?
Pour une partie des intermittents les mesures qui ont été prises semblent plutôt protectrices, voilà une raison de se réjouir et sabrer le Champomy. C’est beaucoup plus délicat pour les salles de spectacles, tourneurs et autres programmateurs.

Comment peut-on vous soutenir ?
Personnellement, je n’ai pas à me plaindre, mais ça ne peut pas faire de mal d’aller faire un saut chez le disquaire ou le libraire du coin et goûter les produits régionaux. A Bordeaux, il y a par exemple une belle initiative qui s’appelle La Cagette culturelle. C’est une collaboration entre labels bordelais (Vicious Circle, Talitres et Platinum), éditeurs indés et artisans de la région. A la vôtre !


As-tu quand même des projets en ce moment ?
Oui, j’essaie de profiter au mieux de cette situation pour composer des nouvelles chansons ou finaliser des mixages. J’ai une bonne dizaine de chansons quasi finies, je ne suis pas sûr de ce que j’en ferai car elles détonnent un peu par rapport aux albums solo précédents. Sinon, Helen et moi avons apporté les dernières retouches au prochain album de Queen Of The Meadow, qu’on espère pouvoir sortir au printemps prochain. On va également reprendre les répétitions en vue de quelques concerts à venir l’an prochain avec Mars Red Sky, on avait d’ailleurs commencé à bricoler quelques bribes de nouveaux morceaux. On a toujours quelque chose qui mijote sur le feu !

Acheter le dernier album de Julien Pras en solo / Bandcamp de Mars Red Sky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *