Loading...
Disques

Pop Crimes – Debuts

Attardons-nous aujourd’hui sur le premier EP de Pop Crimes, sorti il y a déjà quelques mois et chiné compulsivement sur Internet en ces temps de confinement. Le quatuor parisien, qui tire son nom d’une chanson de Rowland S. Howard, oscille sur “Debuts” entre une twee pop à la manière de la fameuse compilation C86 et une sorte de shoegaze où les guitares garderaient encore un sens inné de la mélodie malgré une grosse distorsion. Ce disque de quatre titre sorti par l’éminent label Howlin Banana Records est rapidement devenu indispensable à notre routine quotidienne.

Une fois passée l’inaugurale “Always Lover”, qui renverrait sans trop se forcer quelques copistes d’un genre trop imité dans les années 2010 à leurs chères études, on se fait cueillir comme si de rien était avec l’évidence mélodique de “Seasons & Storms”, menée par une guitare qui part au front et une basse charpentée comme jamais. On retombe en 1991 avec l’imparable “Goes”, dont l’indéniable force tubesque nous fait regretter d’avoir raté la release party de Pop Crimes en janvier dernier. Un quatrième titre, “The Sun” et c’est déjà terminé, mais la distorsion légèrement psychédélique de ce morceau aux accents shoegaze bien marqués restera incrustée pendant un moment dans nos derniers neurones.

On espère les entendre sur scène, ainsi que de nouveaux titres, dans un temps prochain que l’on espère plus clément qu’aujourd’hui. D’ici là, en cette période où il est plus que jamais nécessaire de soutenir les artistes, n’oubliez pas de faire un tour sur le site du label Howlin Banana Records si vous avez aimé ce “Debuts” de Pop Crimes.

Always Lover
Seasons & Storms
Goes
The Sun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *