Loading...
Track by track

Adrien Pallot – Track by track

Épatant disque que ce « Variations » signé Adrien Pallot, paru le 6 décembre dernier chez Santé Records. Ces variations semblent en effet bien subtiles sur ce disque ambiant, qui réussit pourtant avec brio à captiver son auditeur. On tend rapidement l’oreille pour se laisser emporter dans ces quatre plages aux paysages lunaires, mais avec qu’il faut de reliefs pour que l’on poursuive la route avec le musicien, que l’on a pu entendre dans le groupe Inigo Montoya et qui a aussi un travail de production derrière lui. Il nous a fait le plaisir de commenter chaque plage (aux titres sibyllins) .

Deux quatre

Les quatre morceaux partent de la même base, une boucle de rhodes et un drone. La seule chose qui diffère à chaque fois, c’est la vitesse à laquelle est lue la bande magnétique. Les titres des morceaux correspondent à ces vitesses. Deux quatre est donc la vitesse la plus lente. La loop est très grave, enveloppante. Ça invite à un dialogue différent. Au lieu de proposer plusieurs idées musicales en 3-4 minutes, en donner une seule et la développer en prenant le plus de temps possible. L’idée aussi c’était de combattre ma (notre) propension à chercher la perfection. Être dans un procédé plus instinctif, que le rendu final soit un seul jet plutôt qu’un montage de plusieurs moments. Tous les éléments que j’ai rajoutés par la suite ont été enlevés finalement.

 

Quatre sept

C’est le tout premier morceau qui est arrivé. Je devais faire un concert quelques jours plus tard, ça devenait donc urgent d’avoir de la matière. L’élément principal c’est un thème au synthé qui se répète et dont les harmonies évoluent. Combiné à la boucle, les intentions varient de façon plus ou moins aléatoire.

Neuf cinq

Le seul avec un élément rythmique à proprement parler, fait à partir d’un Buchla. Le titre évolue autour de plusieurs accords. Le début est plus sombre, saturé, la fin plus claire et chaleureuse.

Dix-neuf

La loop la plus rapide et aiguë. L’atmosphère y est complètement différente du premier titre. J’ai l’impression d’entendre une harpe et des chœurs, ce qui est assez plaisant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *