Loading...
Bilans annuelsConcertsFestivals

Bilan 2019 – Une année en live

Retour sur quelques concerts et festivals de 2019. Cliquez sur les liens !

Janvier

Le groupe français Hold Your Horses! tirait sa révérence à Petit Bain, et c’était tout sauf triste.

La famille Finn, autour de Neil (Split Enz, Crowded House) se réunissait au Café de la danse pour un concert particulièrement harmonieux.

Mars

Les bricolages inspirés d’Orgue Agnès (dont les membres ont participé au dernier album de Arlt) ont électrisé Petit Bain.

On aura beaucoup vu Bertrand Belin sur scène cette année, et c’était toujours formidable. Nous étions à son concert au Krakatoa de Mérignac (près de Bordeaux) en mars, avec le Married Monk en première partie.

Pas très loin de là, au Haillan, La Maison Tellier, groupe français discret mais essentiel, nous a une fois de plus ravis.

Mai

Guillaume, notre correspondant en Suède, va voir les fines fleurs de la scène locale, comme le groupe expérimental Saigon.

Après des années d’absence, retrouvailles forcément émouvantes avec les Anglais de Flotation Toy Warning à Petit Bain.

Sombres et puissants, les Français Psychotic Monks font l’unanimité à la Rock School Barbey (Bordeaux). Tout comme l’étrange et talentueuse Aldous Harding au même endroit… mais avec plus de douceur.

Le festival This Is Not a Love Song, à Nîmes, fera une pause en 2020. Après une édition 2019 qui fut, une fois de plus, un excellent cru, et qui ouvrait la saison des festivals.

Juillet

Il y a toujours de tout au festival Beauregard : du rap français pour les ados et de la new wave (Tears For Fears) pour leurs parents, des jeunes groupes locaux et des vétérans indie comme Mogwai, ou « ex-indie » comme Cat Power. Et si tout n’est pas notre tasse de thé, on en retient toujours quelques très beaux moments.

Août

On ne raterait pour rien au monde une édition de La Route du rock. Même sous la pluie !

A côté du mastodonte The Cure, qui n’a pas déçu en alignant les tubes, Rock en Seine nous a offert quelques belles découvertes.

Enfin, les amateurs de grosses guitares étaient, eux, au Black Bass Festival, en Gironde.

Octobre

Si le concert de plus de deux heures de Bill Callahan à la Cigale, avec reprise des Silver Jews en hommage à David Berman, fut pour nous l’un des plus grands moments de l’année, son passage à Stockholm a un peu moins convaincu Guillaume, pourtant grand fan. Ce qui ne l’a pas empêché de livrer un long compte rendu agrémenté de dessins.

Elles ont sans doute sorti deux des plus beaux disques de cette année. Hollie Fullbrook (Tiny Ruins) et Shannon Wright étaient à la même affiche au Krakatoa.

Novembre

The Mountain Goats ont toujours un public fidèle, qui se renouvelle même. C’est ce que Guillaume a pu constater, toujours à Stockholm.

Nicolas était au Festival Invisible à Brest, avec entre autres Rats on Rafts (en photo) – le meilleur festival du monde, selon l’excellent Olivier Mellano !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *